×
google news

Jeunesse française renvoyée à Roland-Garros

Rafael Nadal est au centre de l’attention, tout comme Alizé Cornet, tandis que Stanislas Wawrinka et Andy Murray sont en compétition sur le court Philippe-Chatrier. Richard Gasquet et Gaël Monfils ont également bien commencé la compétition. Le Roland-Garros de 2024 semble être un reflet de ses prédécesseurs, à quelques exceptions près : Nadal et Cornet se sont retirés du tournoi, et la quarantaine approche pour les quatre autres joueurs, signifiant la fin de leur carrière.

Ce tableau ravira ceux qui sont nostalgiques des années 2010, mais pas la nouvelle génération de joueurs français. Ces derniers, qui pensaient être prêts à bousculer l’ordre établi, ont déçu et ont été éliminés les uns après les autres, avant même le début du deuxième tour. Mardi 28 mai, Arthur Cazaux (21 ans) et Giovanni Mpetshi Perricard (20 ans) ont rejoint les autres déceptions françaises, en étant tous deux éliminés.

Malgré ses échecs sur le terrain, il n’y a rien de honteux pour Cazaux. En se présentant à la porte d’Auteuil, sa préparation n’était pas complète, et il traînait deux blessures de ses précédents matchs – des crampes généralisées à Miami, et une cheville douloureuse à Barcelone. Ces obstacles ne l’ont pas empêché d’affronter avec détermination Tomas Martin Etcheverry, l’Argentin et 28ème tête de série, spécialiste de la terre battue. Il a tenu bon pendant quatre manches (3-6, 6-2, 6-1, 6-4), déclarant être atteint de crampes dès le commencement du troisième set. Bien que épuisé, il a été soutenu par le public et a lutté courageusement malgré la fatigue de ses jambes en fin de match.

D’autre part, Giovanni Mpetshi Perricard était très proche de remporter une première victoire à la porte d’Auteuil, mais le géant français de 2 m 03 a fini par succomber face à David Goffin (4-6, 6-4, 6-3, 6-7, 6-3). Selon lui, c’était la pire expérience émotionnelle de sa vie, seulement trois jours après avoir vécu le moment le plus beau, en remportant son premier titre sur le circuit principal à Lyon. Ce joueur atypique, surnommé par son coach Emmanuel Planque à L’Equipe « drôle d’oiseau », a fait une entrée fracassante dans le Top 100 grâce à la puissance de son service, un revers à une main étonnant et une mobilité exceptionnelle pour un joueur de son gabarit.

Il est presque certain que Giovanni Mpetshi Perricard sera à nouveau sur les courts de la porte d’Auteuil. Il pourrait même y affronter Arthur Fils (19 ans) ou Luca Van Assche (20 ans), qui étaient les finalistes de Roland-Garros junior en 2021. Les deux jeunes joueurs sont non seulement les leaders de la nouvelle génération du tennis français malgré leur domination dans leur catégorie d’âge, mais ils ont aussi raté leur chance avec le Grand Chelem français. Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné, car il reste 45.38% de l’article à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1573
Sport

« JO 2024: Primes de 1500 euros approuvées »

23 juin 2024
Dimanche 23 juin, le gouvernement a révélé des documents permettant l'attribution de bonus supplémentaires d'un montant pouvant atteindre 1 500 euros à divers groupes de fonctionnaires intervenant lors des Jeux…
example 1567
Sport

Tranquillité des arbitres à l’Euro 2024

23 juin 2024
Les innovations arbitrales sont fréquemment introduites durant les compétitions de football internationales, et l'Euro 2024 ne fait pas exception à cette tendance. Outre l'adoption d'un ballon connecté, équipé d'une puce…