×
google news

« France cherche fraîcheur pour Euro 2024 »

En ce mercredi 29 mai, alors que l’été est encore à venir, le climat yvelinois gris et pluvieux rappelle la distance restante. C’est le premier jour de réunion de l’équipe masculine de football française pour préparer l’Euro. Jonathan Clauss, de Marseille, est le premier à pénétrer dans la résidence des Bleus, connue sous le nom de « château », située au centre du bastion fédéral de Clairefontaine-en-Yvelines. Derrière lui, dix-neuf autres joueurs dans leurs tenues photogéniques déchargent des voitures et se joignent au personnel. Voici les hommes de Didier Deschamps, réunis pour un stage qui se prolongera jusqu’au 10 juin, deux jours avant leur voyage en Allemagne, où l’Euro débutera le 14. Les Bleus affronteront l’Autriche trois jours plus tard, le 17 juin. Cela leur donne un délai de préparation assez serré.

« Je suis dans la même situation que tous les autres entraîneurs », a observé Didier Deschamps lors d’une conférence de presse. « Les temps de préparation sont de plus en plus courts. (…) Si j’avais trois semaines, nous pourrions faire plus. (…) Mais nous nous adaptons… En raison du premier match amical qui arrive rapidement, et du fait que nous n’aurons pas tous les joueurs, car les cinq derniers ne se joindront à nous que lundi soir. »

Tout est mis en place, cependant, en raison de l’absence de certains joueurs, cette mise en place est successive. Trois joueurs du Real Madrid, Eduardo Camavinga, Ferland Mendy et Aurélien Tchouaméni, se préparent pour la finale de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund qui se jouera à Londres le samedi 1er juin. Olivier Giroud et Théo Hernandez du club de Milan se sont quant à eux engagés dans une tournée australienne avec leur club, comprenant un match amical à Perth et près de cinquante heures de voyage. Ces joueurs sont attendus à Clairefontaine le lundi suivant, en bonne condition.

Il est important de ne pas surcharger l’équipe médicale. Déjà, trois joueurs sont en convalescence avec plusieurs zones de préoccupation : depuis le genou de Kingsley Coman jusqu’au doigt de Mike Maignan, en passant par le métatarse gauche d’Aurélien Tchouaméni. Celui-ci est toujours avec le Real, mais il est annoncé indisponible pour la finale de samedi. Cependant, Deschamps a rassuré en affirmant que son délai de récupération est plus que possible.

« Emener le groupe à leurs capacités maximales »

La saison a été dure pour tous et la nécessité de récupérer une forme physique suffisante pour tenir un mois de compétition sera inévitablement au coeur des préoccupations. « Il y a la fatigue du corps mais aussi celle de l’esprit », souligne le sélectionneur. La notion de fraicheur est essentiel pour les grandes compétitions, surtout qu’il n’y a que quatre jours entre chaque match. « Nous ferons tout notre possible pour amener tous les joueurs au maximum de leurs capacités ».

L’équipe française prévoit une reprise progressive pour la première phase de l’entraînement. Le sélectionneur explique que, jusqu’à dimanche, la phase initial de la préparation commence, même si elle est brève. Il note que certains joueurs se sont arrêtés depuis plus d’une semaine, et que d’autres ont joué plus ou moins. De plus, certains joueurs sont en période de récupération. Il ajoute qu’ils vont avoir un travail individualisé et d’oxygénation pour presque tous les membres du groupe.
L’équipe doit également maintenir une fraîcheur mentale, surtout pour le capitaine, Kylian Mbappé, qui a passé une saison conflictuelle avec son club actuel, le Paris Saint-Germain, et qui est en pleine forme. Son annonce d’affiliation devrait être annoncée avant le début de la compétition, ce qui pourrait attirer l’attention. Mais cela ne dépend pas du sélectionneur Deschamps. Il déclare qu’ils décideront quand il sera temps de rendre l’information officielle et qu’il adaptera sa position en fonction du groupe et de l’équipe nationale. Il reste à savoir si Mbappé pourra tourner la page sur ces derniers mois tumultueux et se concentrer sereinement sur l’Euro. Le sélectionneur croit que le contexte est différent avec l’équipe française et promet de tout mettre en œuvre pour que Mbappé soit dans les meilleures conditions possibles via l’équipe. Il reste plusieurs questions sans réponses.

Didier Deschamps ne se concentre pas sur les performances récentes de l’équipe nationale française, qui ont été peu impressionnantes (une défaite contre l’Allemagne et une victoire difficile contre le Chili en mars), après une année 2023 exceptionnelle. « On a observé, avec certains de mes collègues, que les joueurs étaient plus fatigués que d’habitude lors de ces rassemblements. C’est dû à la succession de matchs et à un nombre considérable de blessures », explique Deschamps. Il en résulte que de nombreuses grandes nations ont eu des difficultés lors de ces rencontres. Il estime que l’état de l’équipe en mars ne reflète pas nécessairement ce qu’il sera en juin.

Ces deux matches n’ont pas éclairci tous les doutes. Qui composera la défense française en Allemagne, et comment sera-t-elle organisée? Est-ce que Jules Koundé restera le choix préféré pour le poste d’arrière droit? Est-ce que Marcus Thuram a prouvé qu’il mérite la place de titulaire en tant qu’avant-centre? Quel rôle le revenant N’Golo Kanté jouera-t-il au milieu de terrain? Deschamps a deux matchs amicaux à venir (le 5 juin contre le Luxembourg à Metz, et le 9 juin contre le Canada à Bordeaux) pour peser ces considérations.

Malgré ces interrogations individuelles, l’objectif principal de l’ex-champion de l’équipe française est de promouvoir la cohésion au sein de l’équipe. « La cohésion d’équipe est toujours la plus vitale », insiste-t-il. « Notre but, avec mon personnel, est de ne laisser personne derrière, en raison de l’élargissement des listes d’équipe [l’UEFA a permis d’élargir la sélection à 26 joueurs]. La notion d’équipe, la force du groupe, ne garantit pas nécessairement la victoire. Mais sans ces éléments, difficile de rivaliser. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1281
Sport

Programme Euro 2024: Allemagne vise huitièmes

19 juin 2024
Lors de l'Euro 2024, le 14 juin, l'équipe nationale allemande a démarré en force en remportant une victoire de 5 à 1 contre l'Ecosse à Munich. Cinq jours plus tard,…
example 1273
Sport

« Nageurs français anxieux pour Paris 2024 »

19 juin 2024
Marie Wattel, une nageuse spécialisée en papillon, a exprimé son soulagement le dimanche 16 juin après avoir assuré sa place pour les Jeux olympiques de Paris 2024 dans l'épreuve du…
example 1265
Sport

Nouveau textile contre voyeurisme JO 2024

19 juin 2024
Lors des Jeux olympiques qui se tiendront à Paris, plusieurs équipes féminines japonaises, participantes en volley, en athlétisme ou encore en tennis de table, porteront des tenues dotées d'une nouvelle…