×
google news

« Promotion Pass’Sport avancée au 1er Juin »

Dans le cadre de l’année olympique et de la promotion du sport comme grande cause nationale, le gouvernement s’engage à renforcer le Pass’Sport. Ce programme, qui offre une aide financière de 50 euros pour s’inscrire à une activité sportive, a été mis en place en septembre 2021. Il cible les jeunes issus de familles modestes, âgés de 6 à 30 ans.

Malgré l’adhésion modérée à cette initiative, qui a bénéficié à 1,38 million de personnes en 2023 selon la ministre des sports et des Jeux olympiques et paralympiques (JOP), Amélie Oudéa-Castéra, trois changements seront apportés cette année pour améliorer son impact.

D’abord, la campagne de promotion du Pass’Sport sera lancée plus tôt que d’habitude, dès le 1er juin, a annoncé la ministre. De plus, à partir du 1er septembre, les clubs qui accueillent les bénéficiaires du programme pourront être remboursés via un QR code. En outre, le site web du Pass’Sport a été amélioré pour faciliter l’accès aux informations et codes nécessaires pour les familles bénéficiaires.

Malgré une augmentation de 150 000 bénéficiaires en 2023 par rapport à 2022, le total de 1,38 million reste bien inférieur aux 6,7 millions de jeunes potentiellement éligibles. En particulier, cette aide est sous-exploitée dans les zones prioritaires de la politique urbaine, comme l’a souligné le sénateur Jean-Jacques Lozach (Creuse, Parti socialiste).

Dans le cadre des préparations budgétaires pour 2024, le gouvernement a reconnu les défis d’implanter efficacement le dispositif Pass’Sport. Le budget alloué à ce dernier a été réduit à 85 millions d’euros, par rapport aux 100 millions d’euros des années 2022 et 2023. Le ministère des sports et des JOP, lors des débats budgétaires à l’automne 2023, a expliqué que cette réduction s’aligne davantage avec la consommation réelle.

Mme Oudéa-Castéra a souligné que le montant effectivement dépensé en 2023 était de 75 millions d’euros. Elle a également exprimé sa conviction que le Pass’Sport offre une solution viable pour surmonter les obstacles financiers qui empêchent l’accès au sport, en particulier pour les familles à revenus modestes. Mme Oudéa-Castéra a également promis que si des ajustements étaient nécessaires pour le Pass’Sport, ils seraient mis en œuvre.

Concernant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024, diverses informations sont disponibles. Pour ce qui est de la sécurité, le gouvernement va renforcer son soutien à la sécurité privée avec une augmentation de budget d’une dizaine de millions d’euros. Divers aspects de la sécurité sont également en discussion, notamment la lutte anti-drone, la sécurité durant la cérémonie d’ouverture et les menaces potentielles en ligne.

En ce qui concerne les transports, plusieurs questions se posent sur la gestion des déplacements à Paris pendant les Jeux, que ce soit à pied, en voiture ou en métro. Les préoccupations concernant les transports en Île-de-France sont nombreuses, avec une tension entre les promesses initiales d’efficacité et la réalité rencontrée.

Enfin, plusieurs chantiers sont en cours en prévision des Jeux de 2024, et leur progression est à suivre de près.

La préparation des Jeux Olympiques de Paris 2024 se poursuit avec deux projets de construction étant regardés « très attentivement ». Le village olympique se situe désormais en Seine-Saint-Denis, où une logistique minutieuse est mise en place pour s’assurer du bon déroulement des Jeux. Le Comité d’organisation est dédié à prouver que les grands événements peuvent coexister avec de hauts standards sociaux, comme l’affirme Bernard Thibault.

Les athlètes se préparent avec rigueur. Lors de la Coupe du monde d’aviron à Lucerne, la France a évalué l’écart qu’elle doit encore combler pour être compétitive à ces Jeux Olympiques. Des athlètes comme Ysaora Thibus, innocente, s’impliquent dans une course intense contre le temps, alors que Clarisse Agbégnénou vise un septième titre aux championnats du monde de judo à deux mois de l’événement.

L’escrime française est rassurée à deux mois des Jeux et la France va jusqu’à recruter à l’étranger pour remporter des médailles sur son sol. Une mobilisation sans précédent des coachs vise à mettre en avant la France lors de ces Jeux, avec des athlètes comme le nageur Léon Marchand, qui représente l’une des meilleures chances de médailles pour la France. La volleyeuse Lucille Gicquel se fait les dents en Turquie avant les débuts olympiques de l’équipe française.

La participation des athlètes russes et biélorusses est une question en suspens. Les jumelles de natation synchronisée Maryna et Vladyslava Aleksiiva souhaitent mettre en avant « le visage combatif de l’Ukraine ». En Russie, le mouvement sportif est en plein débat sur sa participation aux Jeux, avec tous les éléments pour un éventuel boycott olympique réuni.

« Thomas Bach, le chef du CIO, s’exprime sur l’agressivité croissante du gouvernement russe contre le Comité, les Jeux et lui-même.
– Billets:
Les autorités parisiennes projettent de favoriser les « quartiers populaires » pour la cérémonie d’ouverture. Le gouvernement rencontre des difficultés à distribuer ses billets gratuits à ceux qui sont handicapés malgré les efforts de l’Etat et des collectivités locales pour surmonter les défis logistiques.
– Budget:
Le gouvernement refuse de fournir des fonds supplémentaires au CNOSF pour son Club France pendant les Jeux. D’autre part, le Comité d’organisation a affirmé que plus de 90% de son budget provient de ses revenus. Tony Estanguet a confirmé que les salaires de la direction du comité ont augmenté. Pour faire des économies, les organisateurs cherchent le soutien des collectivités partenaires.
– Enquêtes Judiciaires:
Tony Estanguet, le directeur des Jeux, est désormais dans le collimateur de la justice. Les « quatre mousquetaires » du comité sont également visés par le PNF.
– Relais de la Flamme Olympique:
Certaines municipalités se plaignent des attentes et des coûts associés à l’accueil du relais de la flamme.
– Jeux Paralympiques:
La France s’efforce de gagner un maximum de médailles aux Jeux paralympiques et le gouvernement s’efforce de surmonter les problèmes d’accessibilité.
– Seine-Saint-Denis et les Jeux:
Seine-Saint-Denis lance sa manifestation culturelle en lien avec les Jeux Olympiques. Parallèlement, au lycée professionnel Arthur-Rimbaud à La Courneuve, une « option JO » est offerte pour lutter contre l’échec scolaire. Finalement, Seine-Saint-Denis accueillera une immense piscine, le centre aquatique olympique. »

Les résidents de La Courneuve sont enthousiastes mais aussi préoccupés par la transformation du parc Georges-Valbon. Les joueurs du Red Star Rugby de Saint-Ouen se retrouvent sans stade en raison des Jeux Olympiques. Le maire écologique d’une île se considère chanceux d’accueillir les Jeux. Des étudiants se retrouvent dans l’incertitude après avoir été délogés pour l’événement. Plusieurs associations qui luttent contre la pauvreté craignent une opération de « nettoyage social » à l’approche des Jeux.

L’Adidas Arena, située à la porte de la Chapelle, a été inaugurée avec grand enthousiasme. Les Jeux ne se limitent pas à Paris et à la Seine-Saint-Denis; ils sont aussi célébrés dans les autres régions. L’arrivée de la flamme olympique a été reçue avec succès populaire. Les politiciens de Marseille cherchent à tirer profit de l’aura olympique. Les quartiers nord de la ville se sentent à la fois proches et éloignés de la grande fête sportive.

Alors que l’on se rapproche de la date des jeux, la Meuse tente de mobiliser ses citoyens pour le passage de la flamme olympique. En Martinique et en Guadeloupe, l’excitation des Jeux se fait ressentir malgré la distance.

Les enjeux environnementaux sont également importants. Le bassin d’Austerlitz, un dispositif essentiel pour rendre la Seine baignable, a été inauguré récemment. La ministre du Sport assure que l’objectif de réduire la pollution bactériologique dans la Seine de 75% sera atteint. Les organisateurs des Jeux sont déjà en train de prévoir une réponse à une terrible canicule cet été.

Sur le front sociétal, le processus de recrutement pour les Jeux connaît des difficultés persistantes à moins de trois mois du début de l’événement.

L’État a initié un manuel pour faciliter l’accès aux Jeux aux individus atteints de handicap. Les opposants aux Jeux Olympiques ont du mal à rassembler du soutien. Loin de la splendeur des Jeux Olympiques, la situation des cours d’EPS dans un collège de Montreuil reflète la réalité. Dans le contexte du sport devenu une cause nationale primordiale, l’état inquiétant des piscines en France est préoccupant. ParticiperRéexploiter ce contenu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1422
Sport

Euro 2024: Deuxième match France-Pays-Bas

21 juin 2024
Les Bleus ont débuté leur Euro de manière efficiente, le lundi 17 juin, en affrontant l'Autriche. Cependant, leur performance ce soir pourrait être totalement différente, notamment en raison des doutes…
example 1408
Sport

Euro 2024 : Espagne impressionne, domine Italie

21 juin 2024
Dans la Veltins-Arena où le match entre la Roja et la Squadra Azzurra se déroulait, le roi Felipe VI a fait une remarque claire sur la performance de l'équipe espagnole…
example 1389
Sport

« Angleterre déçoit à l’Euro 2024 »

21 juin 2024
Apres l'entrée de l'Angleterre dans l'Euro 2024 de football, le sélectionneur, Gareth Southgate, a convoqué son équipe pour une réunion exceptionnelle. Au coeur des discussions se trouvaient les critiques dirigées…
example 1382
Sport

« NBA soutient talents du basket français »

20 juin 2024
Après de longues négociations, la Ligue nationale de basket (NBA) et le basket français ont trouvé un accord sur le futur des jeunes talents. Dès la saison 2024/2025, un nouveau…