×
google news

« Macron et son rapport ouvert au football »

Conformément à la coutume, le président de la République est généralement présent lors de la finale de la Coupe de France de football. Toutefois, la visibilité médiatique constante d’Emmanuel Macron dans plusieurs domaines pourrait donner l’impression à certains fans dévoués qu’il est une présence non désirée, semblable à un voisin qui vient inopinément à un match ou un collègue qui vous oblige à discuter de football autour de la machine à café.

Le 25 mai, en soirée à Lille, avant la finale entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique lyonnais (2-1), tout comme l’année précédente, Emmanuel Macron a dû abandonner ses habitudes et déroger au protocole traditionnel d’introduction des joueurs au Chef de l’Etat. Normalement accompli sur le terrain, l’événement a dû être déplacé dans les allées du stade, en vue exclusivement des caméras, pour prévenir toute protestation du public.

Des présidents précédents tels que Valéry Giscard d’Estaing (1978) et François Mitterrand (1983) ont également été victimes de huées. Plus tard, François Hollande n’a pas suivi le rituel pendant son mandat (2012-2017). En mai 2009, même si Nicolas Sarkozy devait éclipser la finale Guingamp-Rennes, il s’était finalement montré. Il avait donné une interview depuis les coulisses du Stade de France, évitant ainsi l’introduction. Trois ans plus tard, une apparition après le coup d’envoi ne lui avait pas empêché un flot de sifflets lors de la remise du trophée.

Le fait qu’Emmanuel Macron évite ce rituel pourrait être interprété par certains comme un manque de respect de la part des fans de football plutôt qu’une nouvelle manifestation de la crise républicaine. Néanmoins, même lors du match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby le 8 septembre 2023, un public supposé être plus indulgent envers le macronisme l’a chahuté.

Il est possible que le chef d’Etat, en irritant davantage les supporters de football, ne fasse qu’accroître leur mécontentement. Cette frustration ne vient pas seulement du fait qu’il a souvent prolongé le protocole de la Coupe de France avec des échanges froids et des gestes d’affection, mais également d’échanges prolongés malgré leur insignifiance.
Quant à Emmanuel Macron, il n’a jamais cherché à garder un profil bas dans ses interactions avec le football. Autrefois défenseur latéral gauche dans l’équipe de l’ENA, il a changé de poste pour devenir milieu de terrain récupérateur. Pendant la campagne de 2017, il s’est présenté comme un fervent adepte de l’Olympique de Marseille, visitant le centre d’entraînement du club après son élection, pour montrer son côté populaire.
Le point culminant de cette relation a été atteint le 15 juillet 2018, lors de la finale de la Coupe du monde, où il s’est placé au cœur de l’action. Depuis sa célébration d’un but dans la loge officielle, immortalisée par une photo mémorable, jusqu’à son omniprésence lors de la remise du trophée et des festivités dans les vestiaires.
Il reste encore 42,84 % de cet article à lire, qui est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1422
Sport

Euro 2024: Deuxième match France-Pays-Bas

21 juin 2024
Les Bleus ont débuté leur Euro de manière efficiente, le lundi 17 juin, en affrontant l'Autriche. Cependant, leur performance ce soir pourrait être totalement différente, notamment en raison des doutes…
example 1408
Sport

Euro 2024 : Espagne impressionne, domine Italie

21 juin 2024
Dans la Veltins-Arena où le match entre la Roja et la Squadra Azzurra se déroulait, le roi Felipe VI a fait une remarque claire sur la performance de l'équipe espagnole…
example 1389
Sport

« Angleterre déçoit à l’Euro 2024 »

21 juin 2024
Apres l'entrée de l'Angleterre dans l'Euro 2024 de football, le sélectionneur, Gareth Southgate, a convoqué son équipe pour une réunion exceptionnelle. Au coeur des discussions se trouvaient les critiques dirigées…
example 1382
Sport

« NBA soutient talents du basket français »

20 juin 2024
Après de longues négociations, la Ligue nationale de basket (NBA) et le basket français ont trouvé un accord sur le futur des jeunes talents. Dès la saison 2024/2025, un nouveau…