×
google news

« Paris 2024: Viaduc de Millau, 20 ans, Flamme Olympique »

La chronologie est stricte. Le lundi 13 mai, entre 8h et 8h20, cinq porteurs de flamme sélectionnés par le Comité organisateur des Jeux Olympiques de Paris 2024 feront traverser la flamme olympique sur le viaduc de Millau, l’attraction la plus fréquentée de l’Aveyron. Ce pont suspendu fait le lien entre le causse Rouge au nord et le causse du Larzac au sud, franchissant les gorges du Tarn à une hauteur de 245 mètres.
Ensuite, la flamme se dirigera vers le centre-ville niché au coeur de la vallée. Elle y demeurera de 8h40 à 9h30, se déplaçant de porteur en porteur tout au long d’un parcours légèrement plus long, d’environ trois kilomètres. À 9h30, Millau fera ses adieux à la flamme qui s’établira en route vers Sète et Montpellier, les deux autres villes participant à l’événement de cette journée, toutes deux situées sur la côte, à plus d’une heure de trajet.
L’organisation est en fait assez particulière, puisque ces trois villes, les deux dernières dans l’Hérault et Millau dans l’Aveyron, ont décidé de diviser le coût de l’événement, leurs départements l’ayant jugé trop coûteux. Les villes ont contribué en fonction de leur population et se partagent la flamme en fonction des contributions financières de chacun.

La ville de Millau a obtenu le privilège d’accueillir la flamme des Jeux Olympiques de 2024 pendant deux heures et demie en déboursant 20 000 euros, contrairement à Montpellier qui a dépensé plus de 180 000 euros. Millau a décidé de diviser cette durée en deux emplacements : dans la ville même, où trois jours de célébrations avec des groupes locaux sont planifiés par l’administration municipale, et avant tout cela, un passage par ce qui est rapidement devenu son symbole dès son ouverture à la fin de 2004, le viaduc, qui attire chaque année plusieurs centaines de milliers de visiteurs.

La municipalité espère que les photos du relais augmenteront la renommée de ce monument, de la ville , tout en mettant en lumière les nombreux sports que permettent les Grands Causses et leurs panoramas spectaculaires.

Sur le plan sportif, le viaduc représente un exemplaire de ce que la région peut proposer : il est le centre d’un grand nombre de sports de plein air, qui sont devenus la spécialité de l’Aveyron. Outre les visites guidées techniques, on peut découvrir l’infrastructure lors d’une balade le long du Tarn, à pied ou par les airs (gyrocoptère, deltaplane, parapente).

L’article complet est réservé à nos abonnés, il vous reste 44,64% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1589
Sport

« Retour de Nadal à Roland-Garros »

27 mai 2024
Sans un adieu poignant, une ultime présentation, une dernière acclamation de "vamos", et peut-être, une ultime frisson, l'histoire resterait incomplète. A presque 38 ans, l'ombre de ce géant semble s'éteindre…
example 1584
Sport

« Duel des papys » : Wawrinka élimine Murray

27 mai 2024
La sonorité nasillarde et juvénile de Britney Spears a soudainement retenti sur le court Philippe-Chatrier, suscitant les éveils matinaux. "Oh, baby, baby (...) donne moi un signe /Cogne moi, bébé,…
example 1582
Sport

Leclerc remporte premier Grand Prix Monaco

27 mai 2024
Après une longue attente, Charles Leclerc de Monaco (Ferrari) a enfin remporté le Grand Prix de Monaco le dimanche 26 mai, marquant sa première victoire en Formule 1. Depuis ses…