×
google news

PSG a-t-il trouvé la formule gagnante?

« À l’instar d’autres clubs, on parle souvent plus des attaquants du Paris Saint-Germain (PSG) que de ceux qui défendent leur but. Un tacle spectaculaire n’enthousiasme guère autant qu’un but marqué. Les exploits de Bradley Barcola, les manœuvres astucieuses d’Ousmane Dembélé et les spéculations concernant l’avenir de Kylian Mbappé suscitent davantage d’intérêt que les discussions sur la ligne de défense du PSG.

Pourtant, cette dernière reçoit ponctuellement l’attention en raison des erreurs occasionnelles de leur gardien, Gianluigi Donnarumma. Elle sera de nouveau sous les projecteurs le mercredi 1er mai lors de la demi-finale aller du PSG en Ligue des champions, face au Borussia Dortmund (BVB) sur leur terrain. Les choix de défenseurs de l’entraîneur Luis Enrique suscitent la curiosité. Fera-t-il appel à Achraf Hakimi, Marquinhos, Milan Skriniar et Lucas Hernandez, ceux-là même qui ont joué les deux matchs de la phase de groupe contre le BVB (victoire 2-0 à domicile, un match nul 1-1 lors du retour) ?

S’appuyant sur les tendances récentes, on pourrait s’attendre à voir Marquinhos, Hakimi, et Hernandez accompagnés de Nuno Mendes. Si cela se produit, ce serait seulement la troisième fois que cette défense serait alignée cette saison, après la demi-finale de la Coupe de France contre Rennes le 3 avril (1-0) et le quart de finale européen contre le FC Barcelone le 16 avril (4-1). Alain Roche, qui a remporté la Coupe des coupes avec le PSG en 1996, pense que c’est la défense qu’on aurait dû voir dès le début de la saison. » C’est une défense parfaitement adaptée à ce niveau de compétition », déclare Jérôme Alonzo, ancien gardien du PSG.

La défense de Paris a dû faire face à de nombreux obstacles avant de trouver sa marque, notamment à cause de la blessure de Nuno Mendes qui a été remplacé par Marquinhos en février. Luis Enrique, arrivé à l’été dernier, a dû faire des ajustements continuels à la défense, avec 25 séquences différentes de quatre défenseurs au coup d’envoi en 47 matchs. C’est un chiffre plus élevé que ceux du Borussia Dortmund, du Real Madrid et du Bayern Munich, les autres équipes du dernier carré de la Ligue des champions.
Vincent Guérin, qui est optimiste quant à la capacité du quatuor à garder sous contrôle Niclas Füllkrug du BVB, le meilleur buteur, et ses collègues, affirme que pour remporter la Ligue des champions, il est nécessaire de disposer de joueurs faisant partie des cinq meilleurs dans leurs postes respectifs en Europe. Il exprime sa confiance, se référant à l’ancienne victoire de Coupe en 1996. Dans le tour précédent, Robert Lewandowski, un attaquant chevronné, a eu du mal à affronter Lucas Hernandez, qui a été repositionné au centre après avoir joué principalement à gauche, et Marquinhos.
Le reste de l’article est réservé aux abonnés, avec 59.02 % de l’article restant à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1388
Sport

« Paris 2024: L’importance de la flamme »

23 mai 2024
En plein coeur des rues animées de Saint-Emilion (Gironde), on peut observer le maire indépendant, Bernard Lauret, en train de partager un instant avec un couple de touristes venus du…
example 1347
Sport

Atalanta Bergame remporte finale Ligue Europa

23 mai 2024
Atalanta Bergame a réussi à renverser les « invulnérables » pour décrocher la Ligue Europa, le mercredi 22 mai, à Dublin, en écrasant (3-0) Bayer Leverkusen qui restait invaincu pour…