×
google news

« Ligue 1 : Brest perd à Lyon »

Au cours de la 29e journée de Ligue 1, le dimanche 14 avril, un match de football sensationnel s’est tenu où l’Olympique lyonnais a vaincu Brest 4-3, marqué par sept buts, deux expulsions et un penalty prolongé de 16 minutes. Cette victoire, arrachée à Groupama Stadium contre le second de la L1, a propulsé Lyon à la 7e position, une prouesse remarquable compte tenu de la lutte du club pour sortir de la zone de relégation il y a quelques semaines.

Un penalty de nuit d’Ainsley Maitland-Niles a permis à l’OL de gagner l’un des matchs les plus mémorables de la saison de Ligue 1, faisant peser son rêve européen en se rapprochant à deux points de Lens (6e).

La fin de ce match animé, marquée par deux cartons rouges, a également vu l’attaquant Alexandre Lacazette quitter le terrain sur blessure suite à une sortie brutale du gardien de but de Brest, Marco Bizot, ce qui a entraîné le penalty sifflé par l’arbitre Mathieu Vernice après consultation de la VAR (90+16).

Précédant ce final spectaculaire, les Lyonnais avaient ouvert le score par Corentin Tolisso suite à un coup franc mal repoussé par la défense de Brest, lancé par Saïd Benrahma (18e). Ce but était le deuxième de la saison pour Tolisso en 21 apparitions.

Cependant, après la mi-temps, le Stade Brestois a renversé le cours du jeu en quelques minutes. Steve Mounié a égalisé en reprenant de la tête un coup franc de Romain Del Castillo (1-1, 60e). Mounié, spécialiste du jeu de tête, a marqué cinq de ses six buts de la saison ainsi et environ 50% de ses buts de carrière de cette manière.

« Lacazette déterminant »

Romain Del Castillo, un ancien joueur de l’OL qui n’a jamais eu sa chance en professionnelle, a marqué deux buts consécutifs après son transfert à Rennes. En plus de sa passe décisive à Mounié, il a aidé les Bretons à prendre une avance en marquant sur un coup franc direct (2-1, 64e), puis a augmenté leur avance à 3-1 après une excellente manoeuvre collective qui a commencé du côté brestois et qui a surpassé la défense lyonnaise (67e).
Quant au capitaine de l’OL, Alexandre Lacazette, il a joué un rôle vital dans le retour de l’OL. Il a redonné espoir à son équipe en inscrivant son quinzième but de la saison en L1, suite à un centre parfait de Rayan Cherki, qui venait de faire son entrée. Après avoir réduit l’écart à 3-2, les Lyonnais ont continué leur pression et c’est le défenseur argentin, Nicolas Tagliafico, qui a réussi à équilibrer le score à 3-3 avec un tir du pied gauche après une autre passe de Cherki (79e). Malheureusement, Cherki a manqué une excellente occasion de marquer en envoyant le ballon au-dessus du but (84e).
Lors des dernières minutes du match, une bagarre a éclaté, ce qui a résulté en l’expulsion de Tagliafico et Pierre Lees-Melou (86e). Ensuite, Lacazette a gagné un penalty crucial, qui a été converti par Maitland-Niles, marquant ainsi son premier but en Ligue 1 en 18 apparitions.

La suite semble délicate pour l’OL suite à l’évacuation de Lacazette sur une civière, révèle l’entraîneur Pierre Sage. Il exprime cependant son optimisme pour l’équipe, malgré le flot d’émotions ressenties lors du récent match. L’incertitude concernant Lacazette affecte particulièrement la préparation pour la finale de la Coupe de France contre le PSG, ainsi que les matches à venir contre Paris, Monaco et Lille.

Du côté de Brest, la soirée a été difficile à encaisser, en raison du scénario du match et des décisions de l’arbitre. L’entraîneur Eric Roy reproche des décisions défavorables, citant une main non sifflée dans la surface de réparation de l’Irlandais Jake O’Brien à la 16e minute et le second carton jaune reçu par Lees-Melou. Il regrette le manque de maîtrise de son équipe, incapable selon lui de conserver son avance de 3-1, et insiste sur le besoin de gérer les émotions. Malgré ces difficultés, Brest maintient sa deuxième place avec une longueur d’avance sur Monaco (3e), qui affrontera Lille le 24 avril lors de la 29e journée.

Dans une journée de Ligue 1 réduite, sans non plus les matchs du Paris SG (à Lorient) et de Marseille (contre Nice) déplacés pour les préserver en préparation de leurs duels européens de la semaine prochaine, Nantes et Montpellier ont gagné du terrain dans leur lutte pour le maintien.

Nantes, en raison de sa victoire au Havre dans le temps supplémentaire grâce à un but de Kader Bamba (1-0, 90+2), se positionne avec une avance de trois points sur Le Havre (15e) et cinq points sur Lorient (16e), le barragiste théorique. Le Nantes a maintenant 31 points.

De plus, Montpellier (13e avec 33 points) a également réussi une bonne stratégie, en parvenant à un match nul sur le terrain de Clermont, dernier de la ligue (1-1) après avoir été en retard 1-0. Les Auvergnats, qui ont encore une chance mathématique de se maintenir, sont en difficulté. Avec 22 points, ils sont de nouveau en retrait, derrière Metz (17e, 26 points), qui a battu Lens le vendredi (2-1).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1589
Sport

« Retour de Nadal à Roland-Garros »

27 mai 2024
Sans un adieu poignant, une ultime présentation, une dernière acclamation de "vamos", et peut-être, une ultime frisson, l'histoire resterait incomplète. A presque 38 ans, l'ombre de ce géant semble s'éteindre…
example 1584
Sport

« Duel des papys » : Wawrinka élimine Murray

27 mai 2024
La sonorité nasillarde et juvénile de Britney Spears a soudainement retenti sur le court Philippe-Chatrier, suscitant les éveils matinaux. "Oh, baby, baby (...) donne moi un signe /Cogne moi, bébé,…
example 1582
Sport

Leclerc remporte premier Grand Prix Monaco

27 mai 2024
Après une longue attente, Charles Leclerc de Monaco (Ferrari) a enfin remporté le Grand Prix de Monaco le dimanche 26 mai, marquant sa première victoire en Formule 1. Depuis ses…