×
google news

« Coupe de France: Sauvetage Saison OL »

« Préserver leur position », c’est le message qui était affiché sur les banderoles à la fin de l’année 2023 au Groupama Stadium. Toutefois, la réalité de novembre ne correspond pas à celle du printemps. Alors qu’il risquait de descendre il y a quelques mois, l’Olympique Lyonnais (OL) se classe désormais 10ème de Ligue 1 avec 35 points, le seuil défini par leur entraîneur Pierre Sage pour garantir leur position parmi l’élite. Encore mieux, l’équipe peut espérer une place en Coupe d’Europe, qu’ils n’ont pas atteint depuis deux saisons.

L’OL jouera contre Valenciennes en demi-finale de la Coupe de France – dont le gagnant sera qualifié pour la Ligue Europa – mardi 2 avril à 20h45, à Décines-Charpieu (Rhône). Sur papier, la victoire semble acquise. Lanterne rouge de Ligue 2, leur adversaire a accepté son déclassement en National pour la saison suivante.

Cependant, Pierre Sage ne se laisse pas berner par une fausse confiance. Au contraire, comme le souligne l’entraîneur : c’est le « pire tirage possible », leur rival de la soirée n’ayant « rien à perdre ». Qui plus est, la finale de la plus ancienne compétition française se tiendra au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq (Nord), à seulement une cinquantaine de kilomètres du VAFC. Une opportunité exceptionnelle pour un club qui n’a disputé le titre qu’une seule fois dans son histoire, en 1951 (défaite 3-0 contre Strasbourg). « Dans ce contexte, la méfiance est absolument nécessaire », a estimé l’entraîneur lyonnais lors d’une conférence de presse.

Ils étaient en bas de tableau de Ligue 1 en novembre »

Pierre Sage comprend mieux que quiconque la vulnérabilité de son équipe, encore marquée par un début de saison catastrophique. Dernier de la Ligue 1 avec seulement 7 points lorsqu’il a pris les commandes de l’équipe lyonnaise le 30 novembre 2023, Sage, directeur du centre de formation du club et ancien collaborateur d’Habib Beye au Red Star, a dû prendre la relève suite à l’éviction de Fabio Grosso, après une défaite de 0 à 2 contre Lille. Il est devenu le troisième en charge de l’équipe depuis le début de la saison, précédé par le champion du monde italien Grosso et le français Laurent Blanc.

Quatre mois ont passé et Sage, originaire du Jura, est toujours à la barre et devrait le rester jusqu’à la fin de la saison 2023-2024. Sept matchs avant de clôturer la saison, Lyon n’est plus qu’à quatre points de la 7e place, actuellement détenue par Marseille, qui pourrait donner accès à la Ligue Europa Conférence si le vainqueur de la Coupe de France figurait parmi les six premiers de la Ligue 1. C’est une possibilité : sauf retournement de situation, le Paris Saint-Germain devrait remporter la Ligue 1 et le club parisien joue contre Rennes, l’actuel 8e, mercredi à 21h10, dans la seconde demi-finale.

Au cours de l’automne, l’ambition européenne des Lyonnais semblait irréalisable. Toutefois, grâce à une nouvelle approche de leurs matches, ils ont réussi à maintenir ce rêve en vie. Pierre Sage, qui est sur le point de devenir entraineur professionnel de football, a réussi à rétablir la confiance et la communication au sein de l’équipe, mise à mal par les conflits internes. Sur les dix-neuf matches qu’il a dirigés, toutes compétitions confondues, l’OL a remporté treize victoires et perdu cinq fois contre Lens, Marseille, Le Havre et Rennes.

Les acquisitions réalisées lors du mercato d’hiver, avec un budget de 50 millions d’euros, ont également joué un rôle clé. Les signatures de Saïd Benrahma, Malick Fofana, Gift Orban et surtout celle du vétéran serbe Nemanja Matic ont ajouté de la créativité et de la rapidité à l’équipe.

Depuis décembre, d’autres recrutements ont apporté stabilité et tranquillité au club. Laurent Prud’homme a pris les rênes en tant que directeur général et David Friio a été nommé directeur sportif. Ces changements ont permis de résoudre la crise de direction qui avait suivi le rachat du club par l’américain John Textor en décembre 2022.

Pierre Sage, conscient du poids que le match de mardi a pour son équipe, a choisi d’adopter une approche prudente. Ainsi, il a préservé son équipe en faisant tourner les joueurs lors du match de la Ligue 1 contre Reims, dimanche. En gérant les deux matchs, il a également pris en compte le repos international où certains de ses joueurs ont eu beaucoup de temps de jeu avec leurs équipes nationales. Les joueurs offensifs qui sont apparus en seconde moitié ont tous eu du temps de jeu en équipe nationale, comme l’a souligné le technicien Lyonnais. Malgré le match nul (1-1) de cette semaine, qui est le tout premier pour Sage, son équipe, l’OL reste le favori pour le match de ce mardi. Cette équipe a déjà remporté la Coupe de France cinq fois (1964, 1967, 1973, 2008 et 2012).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1405
Sport

« Gobert: Devenir champion olympique à Paris »

24 avril 2024
Le véhicule noir aux vitres obscurcies glisse à travers les plaines, laissant rapidement derrière lui les hautes tours centrales de Minneapolis (États-Unis, Minnesota) dans le miroir arrière. À l'intérieur, l'éclairage…
example 1395
Sport

Gouvernement US paie victimes Nassar 139M$

23 avril 2024
L'impact du scandale Larry Nassar s'est fait sentir au niveau mondial, et continue à ébranler l'univers de la gymnastique. Le 23 avril, les autorités américaines ont déclaré qu'elles verseraient environ…