×
google news

« Bleus Renouent Succès Face Chili, Doutes Persistants »

Malgré le caractère amical du match et l’adversaire apparemment faible sur le terrain, l’enjeu du jeu reste indéniable, comme l’ont prouvé l’équipe de football française. La rencontre du mardi 26 mars entre les Bleus et le Chili au Stade-Vélodrome de Marseille constituait leur deuxième match de préparation pour l’Euro. À la fin de la rencontre, ils ont exprimé leur soulagement par un « ouf » et ont prolongé leur temps sur le terrain en rendant hommage à leurs fans. Le score final était de 3-2 en leur faveur.

Un match contre la 42ème équipe mondiale selon le classement de la FIFA aurait dû être un événement assez ordinaire, destiné principalement à mettre en lumière les « doublures » avant la révélation de la liste des vingt-trois joueurs qui participeront au tournoi continental en Allemagne (14 juin-14 juillet) en mai. Toutefois, cela n’a pas pris en compte la défaite cuisante subie face à l’équipe allemande quatre jours plus tôt (0-2).

Brice Samba, le gardien de but, attribue cette défaite inattendue à une « soirée sans », mais cela n’explique pas tout le désordre. Lors du match, les Tricolores ont été surpassés à tous les niveaux : stratégie, technique et physique. Cette défaite a ébranlé l’équipe qui se voit comme les prétendants pour le prochain tournoi mondial, à seulement trois mois de son commencement.

Malgré un démarrage difficile ce mardi, notamment avec neuf remplacements dans l’équipe de départ effectués par Didier Deschamps, l’équipe française a réussi à s’imposer. Après un but rapidement encaissé de Marcelino Nunez (0-1, 6e) et la blessure du défenseur marseillais Jonathan Clauss (10e), suivie de celle du joueur du Real Madrid, Eduardo Camavinga (43e), l’espoir semblait mince.

Pourtant, leur chance a tourné grâce à l’impact de Youssouf Fofana et Randal Kolo Muani. Fofana a réussi à galvaniser un Stade-Vélodrome peu peuplé – à l’exception des sifflets adressés à la star du PSG, Kylian Mbappé – en égalisant le score (1-1, 18e). Il a confirmé son ascension avec son troisième but en équipe nationale, tous marqués lors des quatre derniers matches.

« Chaque match est crucial et mon objectif est l’équipe. C’est bénéfique d’être sur le terrain et je suis heureux que nous ayons tous bien joué ce soir », a-t-il répondu quand on lui a demandé s’il avait marqué des points pour l’Euro.

En fin de compte, bien que les doutes persistents n’aient pas été complètement dissipés, la victoire a été retrouvée.

Randal Kolo Muani a brillamment marqué le deuxième but du match (2-1, 25e minute), s’exprimant avec gratitude pour l’opportunité donnée par son entraîneur. Il se sent de plus en plus confiant et est déterminé à maintenir cette dynamique positive pour l’avenir. Sa performance impressionnante a été applaudie par Didier Deschamps lors d’une conférence de presse, félicitant Kolo pour avoir accompli ce qu’il devait faire et reconnaissant son potentiel.

La première action qui a conduit à un but a été initiée par l’attaquant du PSG, qui a également assisté Olivier Giroud pour son troisième but. Ce dernier a marqué son 57e but pour l’équipe nationale grâce à un magnifique débordement (3-1, 72e). Cependant, cela n’a pas suffi pour apaiser l’équipe chilienne qui a réduit l’écart à 3-2, grâce à un but de Dario Osorio à la 82e minute.

Par ailleurs, le sélectionneur national a souligné l’importance de retrouver de la fraîcheur. Bien qu’il soit satisfait de la victoire malgré un début difficile et de l’accumulation de trois buts, il a noté que deux autres buts avaient été marqués contre son équipe. Au cours des sept derniers matchs, seul celui contre Gibraltar (14-0) en novembre 2023 a vu son équipe ne pas encaisser de but. Ibrahima Konaté, défenseur associé à William Saliba, a admis être irrité par cette situation.

En faisant un résumé de la réunion de mars, Didier Deschamps admet qu’elle s’est avéré être « plus ardue que celles passées ». Il est surtout conscient que ses joueurs ont besoin de « redoubler d’efforts » s’ils veulent performants à l’Euro. Le sélectionneur, cependant, n’est pas sans explication concernant les performances mitigées : « cela se rapporte à l’état de condition physique, qui n’est pas au maximum (…) nous avons la compétence, la détermination, mais il faut aussi de l’énergie et celle-ci n’était pas au top ».
Maintenant que cette phase est terminée, le sélectionneur va se consacrer à la finalisation de son équipe pour le tournoi continental, dont les dernières places ont été décernées mardi soir. La Pologne, qui a battu le Pays de Galles (0-0, 5-4 aux penalties) en finale de barrage, se joint à la France, aux Pays-Bas et à l’Autriche dans la Groupe D.
Il reste deux matchs préparatoires pour les Bleus, le 5 juin à Metz et le 9 à Bordeaux, dont les adversaires restent à être définis. Ils joueront leur premier match de l’Euro le 17 juin à Düsseldorf, contre l’équipe autrichienne. Et espèrent aller aussi loin que possible, jusqu’à Berlin. On peut contribuer ou réutiliser ce contenu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1230
Sport

Duplantis bat record avant Paris 2024

21 avril 2024
Armand Duplantis, le prodigieux perchiste suédois, continue d'élever la barre. Dominant son domaine depuis plusieurs années, Duplantis a une fois de plus repoussé son propre record mondial de saut à…