×
google news

« Bleuets accrochés par Etats-Unis, Préparation Olympique »

Thierry Henry, le coach de l’équipe de France des moins de 23 ans, a une tâche colossale à accomplir avec les Jeux Olympiques qui sont à seulement quatre mois. Malgré un match de préparation disputé le lundi 25 mars à Sochaux, où les Bleus ont affronté les États-Unis, Henry ne semble pas avoir beaucoup progressé. Ces derniers seront les premiers adversaires de la France aux JO.

L’équipe française a eu du mal à vaincre la Côte d’Ivoire lors d’un match à Châteauroux, vendredi, se contentant d’une victoire de 3-2. Le match contre les jeunes Américains semblait plus facile, surtout avec un avantage de 2-0 à dix minutes de la fin du temps réglementaire. Cependant, leur perte de dynamisme à la fin a abouti à l’octroi de deux buts successifs.

Thierry Henry était déçu non seulement par le résultat du match, mais également par le nombre de blessures et d’absences qu’il a dû gérer lors du rassemblement. « Nous étions en mode Jeux Olympiques, avec deux matchs rapprochés et nous n’avons pas pu finir comme nous le voulions », a exprimé Henry.

Il a ajouté : « Nous savions que nous allions souffrir à la fin du match, car je ne pouvais pas faire de remplacement à cause de toutes les blessures. Les Américains de l’autre côté, ont marqué plusieurs buts. Bravo à eux. J’étais satisfait du match pour au moins 70 minutes ». Henry a également déploré la blessure de Bradley Barcola pendant le match contre la Côte d’Ivoire, ainsi que les absences de Lenny Yoro et Enzo Millot, qui sont tombés malades entre les deux matchs de préparation. Quant à Rayan Cherki, il a montré un spectacle formidable.

Avec une formation revue et corrigée, seulement Manu Koné, le capitaine, Bafodé Diakité, transformé de back latéral en défenseur central, et Maghnes Akliouche maintenaient leurs positions initiales. Les Bleuets ont pris une dizaine de minutes pour s’impliquer dans le match. Après deux premiers challenges américains et une première vraie opportunité, un coup de tête de Paxten Aaronson détourné par Guillaume Restes, le gardien français, Rayan Cherki, Akliouche et le reste de l’équipe ont enfin commencé à se battre. Les milieux de terrain de Lyon et de Monaco ont ensuite démontré l’étendue de leurs talents techniques, torturant la défense américaine avec leurs dribbles.

C’est précisément à la suite d’une de leurs combinaisons que Cherki s’est glissé dans la surface de réparation adverse et a provoqué une faute de main de John Tolkin, ce qui a entraîné un penalty converti par Arnaud Kalimuendo (1-0, 26e minute).
Initialement non appelé par Henry pour cette rencontre, puis rappelé suite aux défections de Joris Chotard et de Georginio Rutter, Cherki a été salué par les supporters du stade Bonal, qui ont admiré la précision de ses passes, ses dribbles et même ses jongleries en plein territoire adverse.

Après son remplacement par Elye Wahi à la 78e minute, mais aussi les départs de Bladley Loko, tombé malade (55e), et de Manu Koné, blessé à la cuisse gauche (63e), les Bleus se sont effondrés. Le but d’Andy Diouf à la 79e minute, après un bel envoi, aurait dû leur offrir une certaine sécurité (2-0). Cependant, cela a stimulé les Américains, qui ont réussi à revenir miraculeusement grâce à des frappes de Griffin Yow (86e, 2-1) et de Cade Cowell (89e, 2-2), deux joueurs qui étaient entrés en jeu peu de temps avant.

Dans une interview avec la Chaîne L’Equipe, Arnaud Kalimuendo a exprimé sa déception, malgré la victoire, soulignant qu’ils auraient dû faire mieux. Il a insisté sur la nécessité de maintenir la performance tout au long du match.

En juin, Thierry Henry réunira son équipe à Clairefontaine pour entamer la formation en vue de la compétition olympique. Les Bleuets joueront trois matchs amicaux les 4, 11 et 17 juillet contre des équipes non encore déterminées. Ils s’installeront ensuite à leur camp d’entraînement près d’Aix-en-Provence, avant de disputer des matchs contre les États-Unis et la Nouvelle-Zélande à Marseille les 24 et 30 juillet. Le dernier adversaire contre lequel ils joueront à Nice le 27 juillet reste à déterminer, un play-off devant se tenir en mai entre la Guinée et une équipe asiatique.

Pendant ce temps, le coach français a plusieurs tâches administratives à accomplir. En mai, la liste initiale de cent joueurs sera réduite de moitié. Ensuite, le 5 juillet, la liste finale de 18 joueurs, y compris deux gardiens, sera soumise à Paris 2024 et à la FIFA. Au cours de cette période, on s’attend à ce que Henry prépare le terrain pour former une équipe robuste.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1230
Sport

Duplantis bat record avant Paris 2024

21 avril 2024
Armand Duplantis, le prodigieux perchiste suédois, continue d'élever la barre. Dominant son domaine depuis plusieurs années, Duplantis a une fois de plus repoussé son propre record mondial de saut à…