×
google news

« Festivals d’été: jazz, électro, pop, lyrique »

Dans la semaine en cours, nous mettons en avant une variété de festivals et un spectacle, dispersés dans différents coins du pays. Dans le cadre de ces évènements, vous pourrez assister à une performance de piano à l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, à un concert de mandoline à divers endroits, ainsi qu’à un concert de jazz à Marseille. De plus, le chanteur R&B SiR se produira au Bataclan à Paris, et divers genres de musique comme le rock, l’électro et la pop seront présentés en Seine-et-Marne, que ce soit dans une grange ou un château. Par ailleurs, des concerts de jazz seront organisés à Couches ou à Vitrolles, tandis que la musique lyrique sera célébrée à Beaune et la musique contemporaine à Cluny et ses environs.

Le Festival Les Nocturnes du piano, fondé en 2022 à Cagnes-sur-Mer, valorise non seulement l’instrument au coeur de nombreux concerts classiques, mais aussi la manière dont il est présenté. Cela comprend le lieu – l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, le genre – solo, la programmation – souvent un mélange d’aspects historiques ou géographiques, et bien sûr, les artistes eux-mêmes. Ce festival, qui a débuté le 28 juin, offre une plateforme pour de jeunes pianistes tels que Marcel Tadokoro de France (le 5 juillet), Rachel Breen des Etats-Unis (le 6 juillet) et Jorge Gonzalez Buajasan de Cuba (le 7 juillet). De plus, le performant Philippe Bianconi illuminera l’une des soirées avec son interprétation de Saint-Saëns, Fauré, Liszt et Ravel (le 2 juillet).

Les Nocturnes du piano se tiendra à l’hippodrome de la Côte-d’Azur, situé au 2 boulevard Kennedy à Cagnes-sur-Mer. Cet événement se terminera le 7 juillet, avec des frais d’entrée variant entre 10€ et 35€ ; l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans.

Puis, nous avons également la mandoline jouée de différentes manières à Marseille…

Marseille est désormais en compétition avec les deux villes italiennes de renom, Naples et Milan, historiquement reconnues comme berceaux de la mandoline. Lors d’un festival récent, cette ville de la Provence a revendiqué le titre de « capitale mondiale » d’un instrument en train de connaître un renouveau, principalement grâce à l’influence de Vincent Beer-Demander, un artiste polyvalent. Ce dernier, qui est un interprète, un compositeur (il a notamment écrit un conte pour enfants inspiré de l’univers de Tolkien cette année) et un pédagogue innovant avec sa troupe VDB & Co, est également le fondateur et directeur de Mandol’In Marseille Festival. Ce dernier a imaginé une quatrième édition avec une envergure considérable en termes d’effectifs, de lieux et de formats de concerts. Si la mandoline sera largement présente, notamment avec l’Orchestre de mandoline des minots de Marseille, deux autres instruments proches, l’oud (Tarek Abdallah) et la guitare, serviront également de guides dans cette exploration parfois surprenante de l’univers des plectres. Le festival a rendu hommage au jazzman Sylvain Luc, décédé le 13 mars à l’âge de 58 ans lors de son ouverture. P. Gi, l’auteur de l’article, laisse 78.61% du texte restant aux lecteurs abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1082
Actualité

Risques de baignade en eau non autorisée

16 juillet 2024
La question se pose de savoir si le débit et la qualité des eaux de la Seine seront suffisants pour permettre aux athlètes de nager pendant les Jeux olympiques et…