×
google news

« Taylor Swift: Concert Mélancolique à Paris »

Il paraît une éternité depuis le temps où Taylor Swift, en 2011, avait du mal à remplir le Zénith à Paris. Pourtant, malgré la France étant longtemps considérée comme l’un des rares pays à résister à l’attrait de la sensation pop, elle a finalement succombé à l’engouement mondial généré par la tournée « Eras Tour », décrite comme la plus profitable de tous les temps. Évidemment, le site de la Défense Arena à Nanterre, qui dispose de 42 000 sièges et où la milliardaire de 34 ans se produit du 9 au 12 mai, est considéré comme l’une des plus « intimes » pour ce carnaval ambulant. Néanmoins, la non-disponibilité du Stade de France, en raison des préparatifs pour les Jeux Olympiques, a été mentionnée.

Selon Arnaud Meersseman, directeur général de AEG Presents et promoteur français de Taylor Swift, la Défense Arena aurait pu être remplie douze ou quatorze fois. Il a également souligné que la star aurait pu ajouter deux ou trois concerts supplémentaires au Groupama Stadium, en plus des performances déjà prévues à Lyon les 2 et 3 juin.

En considérant que 30% de l’auditoire vient de l’étranger (dont 20% sont Américains), l’enthousiasme du public français, appelé « swifties », ne doit pas être sous-estimé. Après tout, un récent rapport du site web de généalogie, Myheritage.fr a révélé que la superstar, originaire de Pennsylvanie, descend d’un ancêtre commun avec Louis XIV, provenant de l’aristocratie anglaise du XIVe siècle. qu’une démonstration de professionnalisme.

Pour le lancement de sa tournée européenne, la « Reine-Soleil » de la pop, Taylor Swift, a fait un concert inédit à Paris. Cet événement se démarque de ses spectacles précédents qui ont été acclamés en Amérique, en Asie et en Australie. Suite à son spectacle à Singapour le 9 mars, Swift a pris une pause de deux mois, pendant laquelle elle a sorti son onzième album, The Tortured Poets Department, qui n’avait pas encore été intégré à ses performances scéniques.

« Bonsoir Paris, bienvenue au ‘Eras Tour’! », a déclaré Swift en émergeant d’une immense fleur. La chanteuse a effectué un enchaînement précis de scènes qu’elle a répétées pendant des mois. Chaque note, chaque geste, chaque pas de danse, chaque sourire étaient parfaitement exécutés, comme le montre son film récemment réalisé, Taylor Swift : the Eras Tour (Taylor’s Version), disponible sur Disney+.

Son spectacle peut être comparé à celui de sa compatriote Beyoncé, qui a performé au Stade de France il y a un an. Les deux concerts partageaient plusieurs similarités : un grand écran de fond avec des effets 3D, et une longue promenade au milieu de la foule. Alors que le concert de Queen B durait près de trois heures, le spectacle de Swift était encore plus long, combinant des numéros de danse et des changements de costumes. Sa rivale texane, en revanche, a fait apparaître une panoplie impressionnante de créatures et de machines pour célébrer sa puissance physique, communautaire, matriarcale et spirituelle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1359
Culture

« Cannes 2024: Comédie Aigre-Douce de Fleifel »

23 mai 2024
"QUINZAINE DES RÉALISATEURS Issu d'une naissance à Dubaï, éduqué dans un camp au Liban, résidant au Danemark, formé en Angleterre et passé par la Cinéfondation de Cannes; le Palestinien Mahdi…