×
google news

Wikileaks : Bradley Manning reconnu coupable d’espionnage

A l’origine de la fuite ayant provoqué la publication par Wikileaks, le site de Julian Assange, de documents diplomatiques, le soldat américain Bradley Manning encourt une peine de prison comprise entre 128 et 136 ans.

Logo de Wikileaks

Si l’homme de 25 ans a été reconnu coupable de six chefs d’accusation d’espionnage, la justice militaire américaine n’a en revanche pas retenu la thèse de la collision avec l’ennemi.

Pour avoir donné des informations confidentielles, à savoir 700 000 documents liés à des combats militaires ainsi que des télégrammes diplomatiques et des vidéos, au site internet Wikileaks, Bradley Manning risque entre 128 et 136 ans de prison, voire même jusqu’à 154 années d’emprisonnement.

Créé en décembre 2006 par l’Australien Julian Assange, Wikileaks s’est retrouvé sous le feu des projecteurs en rendant public ces données confidentielles. Actuellement, son fondateur vit reclus au sein de l’ambassade d’Equateur à Londres.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media