×
google news

Covid-19: «Ce n’est pas le moment de relâcher nos efforts»

Jeudi le ministre de Santé Olivier Véran sur France 2 a commenté la situation de l'épidémie du Covid-19. Il explique qu'il faut stabiliser des mesures sanitaires qui fonctionnent.

Même si «la pression sanitaire commence à baisser», affirme Olivier Véran sur France 2, il faut pas réduire les restrictions du Covid-19. «On est en bonne voie», mais «ce n’est pas le moment de relâcher nos efforts». 400 000 Français ont reçu une 3e dose de vaccin mais l’évolution de l’épidémie est encore incertaine.

Covid-19: «Ce n’est pas le moment de relâcher nos efforts»

Jeudi le ministre de Santé Olivier Véran sur France 2 a commenté la situation de l’épidémie du Covid-19. Il explique qu’il faut stabiliser des mesures sanitaires qui fonctionnent.

«Beaucoup de pays lèvent à un moment donné les mesures (contre le Covid) et les remettent rapidement derrière. Je souhaite qu’on soit stabilisé dans la durée avec des mesures qui fonctionnent », a commenté Véran, interrogé sur la Suède. En fait, ce pays va lever la quasi-totalité de ses restrictions.

«La pression sanitaire commence à baisser, ce n’est pas le moment de relâcher nos efforts» face au Covid-19, a-t-il ajouté.

Le nombre des patients atteints du Covid hospitalisés en France mercredi était de 10 438 personnes. Ce chiffre est passé depuis une semaine sous 11 000. Le nombre de cas «baisse de 25 à 30 % par jour, on est un peu au-dessus des 10 000 nouveaux cas par jour au lieu 25 000 (fin août, NDLR)», a encore dit le ministre.

3e dose de vaccin

Après la rentrée scolaire, qui avec le variant Delta met en garde contre la contamination, Véran s’exprime. « La rentrée scolaire, on ne peut pas encore en mesurer les effets éventuels sur l’épidémie». Mais il affirme que l’on était «sur la bonne voie».

Le ministre de la Santé a confirmé que «près de 400 000 Français» avaient déjà reçu une 3e injection de vaccin. «Ça se passe très bien», selon Véran.

Cette «dose de rappel» de vaccin contre le Covid-19 se démarre dès septembre et est commencé par les personnes indiquées. Après les personnes plus vulnérables, il y aura un élargissement progressif à tous les plus de 65 ans et les personnes à risque.

Au total, «18 millions de personnes sont susceptibles de recevoir le rappel», selon le ministère de la Santé.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
e hwpbqxmaqccof
Actualité

Le Panchir sous contrôle taliban

6 septembre 2021
Voilà un récap des nouvelles autour du monde. On parle de la situation en Guinée, dans le Panchir et du Brésil.
Contents.media