×
google news

« Danger: l’identité devient idéologie figée »

L’anglais Timothy Radcliffe, 78 ans, ex-leader de l’Ordre des Prêcheurs (élément officiel de la dénomination dominicaine), occupe une place significative dans l’Eglise catholique. Il fut un participant essentiel à l’assemblée générale inaugurale du synode sur la destinée de l’institution. Il a supervisé la retraite spirituelle organisée juste avant le commencement des 1er et 2 octobre 2023, et sera également présent pour la suivante en octobre prochain.

D’un autre côté, le Polonais Lukasz Popko, 46 ans, est à la fois un chercheur et un professeur à l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. Ensemble, ils ont écrit le livre Interroger Dieu (Cerf, 336 pages, 24 euros), où ils invitent à une nouvelle compréhension de la Bible par le biais des interrogations posées par les personnages à Dieu, et vice versa.

Plutôt que de se concentrer sur les réponses offertes par la Bible, votre livre se penche principalement sur les questions formulées. Pourquoi cette approche particulière ?

Timothy Radcliffe : Une imagination théologique nous est indispensable sinon nous ne serons pas en mesure de répondre aux énigmes que notre époque nous impose. Nous habitons dans un univers où le fondamentalisme se répand inclusivement à l’intérieur de l’Église, où l’attraction pour une interprétation littéraliste des textes sacrés est réelle. Cependant, les interrogations émises par la Bible provoquent notre imagination et ont la capacité de nous permettre de surmonter nos a priori, de déceler des perspectives nouvelles sur le monde.

Selon Lukasz Popko, une bonne discussion ne peut s’engager sans être initiée par une bonne interrogation. Considérer la Bible à travers le prisme des interrogations qu’elle suscite permet de valoriser les réponses inattendues qu’elle fournit. Par exemple, le tout premier échange entre le divin et l’humain est initié par une interrogation : « Homme, où es-tu ? » (Genèse 3, 9-13), question posée par Dieu à Adam qui se dissimule après la consommation d’un fruit de « l’Arbre de la connaissance ».
Ce récit nous apprend au moins deux leçons. D’abord, l’homme est sanctionné pour avoir prétendu pouvoir consommer et posséder tout, incapable de s’imposer des limites. Ensuite, c’est par une question ouverte et non par une accusation que le dialogue est rétabli, rompant le silence.
Qu’est-ce que la question qui vous a le plus interpellé dans la Bible ? Est-elle toujours d’actualité pour nous aujourd’hui ?
T.R. : La question que Dieu a posée au prophète Eli (1 Rois 19, 9-18) : « Pourquoi es-tu ici ? » me plait énormément. Chacun d’entre nous s’interroge à cet égard, et nous posons cette question différemment à l’école, à l’université ou sur notre lit de mort. Cela nous pousse à réviser constamment nos réponses et à repenser le sens que nous attribuons à notre existence.
Il vous reste 62.02% de cet article à lire. L’accès à la suite de l’article est réservé aux abonnés uniquement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1071
Actualité

« Police kenyane arrête tueur en série »

16 juillet 2024
A Nairobi, neuf corps défigurés ont été découverts dans une décharge, suite à cela, un "psychopathe tueur en série" a été mis aux arrêts par la police kényane le lundi…
example 1070
Actualité

« Biden confirme débat avec Trump Septembre »

16 juillet 2024
Le live a été animé par plusieurs individus, parmi lesquels Laurent Borredon, Cécile Bouanchaud, Pierre Bouvier, Minh Dréan, Jacky Goldberg, Glenn Cloarec, Solène L’Hénoret, mais aussi Ramzy Bensaadi pour les…