×
google news

« Guerre Israël-Hamas: Palestinien attaché, manifestations Tel-Aviv »

Voici une mise à jour de la situation d’hier.
Le conflit entre Israël et le Hamas a causé 37 598 décès à Gaza, essentiellement des civils, selon les chiffres révélés dimanche 23 juin par le ministère de la santé du groupe islamiste palestinien. En Israël, environ 1 170 personnes, en majorité civiles, auraient perdu la vie suite à l’attaque lancée par le Hamas le 7 octobre 2023, d’après une estimation de l’AFP basée sur des sources israéliennes officielles. D’après les forces israéliennes, 665 soldiers ont également perdu leurs vies.

Un Palestinien blessé fut attaché à un véhicule militaire par des troupes israéliennes. Des militaire israéliens ont ligoté un Palestien blessé au capot d’une voiture militaire lors d’une action des forces de l’armée israéliennes à Jénine (en Cisjordanie occupée), suite à une déclaration de l’armée le dimanche, confirmant que les militaires avaient violé les règlements militaires. Les images de cet incident, qui a eu lieu samedi , se sont rapidement diffusées sur internet, montrant un homme apparemment blessé, ficelé au capot d’un jeep parcourant une rue assez serrée.

Durant des actions destinées à arrêter des personnes suspectées de terrorisme dans la zone de Wadi Burqin, des tirs ont été échangés avec l’armée, comme rapporté par cette dernière. Elle souligne qu’un suspect blessé a été détenu, et a été lié à un véhicule lors de son arrestation, une manœuvre effectuée en violation des règles et des protocoles usuels. Les agissements des militaires dans la vidéo ne sont pas en phase avec les valeurs de l’armée israélienne, affirme cette dernière, ajoutant qu’une investigation sera conduite. L’homme attaché au véhicule a ensuite été transféré au Croissant-Rouge Palestinien pour obtenir les soins médicaux requis.

Des attaques ont frappé Rafah et la ville de Gaza. Des témoins rapportent que des obus ont été lancés dimanche sur Rafah – située dans le sud de Gaza – de l’est, de l’ouest et du centre. Depuis le 7 mai, l’armée israélienne y mène une offensive terrestre. Des attaques aériennes ont atteint la ville de Gaza, située au nord, et le camp de Nousseirat, au centre, a été bombardé par des tanks.

Des avions de combat ont exécuté samedi des frappes sur « des cibles terroristes par dizaines dans la bande de Gaza, incluant des constructions militaires et des infrastructures », selon l’armée israélienne. Elle rapporte que des « opérations spécifiques » se sont déroulées à Rafah. L’armée mentionne que « des terroristes ont été neutralisés lors de combats rapprochés et par des tirs de drones et de snipers » au centre de Gaza.

Il y a eu une manifestation massive contre Nétanyahou à Tel-Aviv.

Le samedi soir à Tel-Aviv, une foule d’environ 150 000 personnes, selon l’estimation des organisateurs, a exprimé son mécontentement contre le gouvernement de Nétanyahou en réclamant des élections anticipées et le rapatriement des otages. Cet événement a été le plus grand rassemblement depuis le commencement du conflit. Maya F., une manifestante âgée de 36 ans, a souligné que le seul moyen de voir un changement se produire est de renverser le gouvernement actuel et les extrémistes. « Il est impératif d’arrêter cette guerre, ramener nos otages et protéger les vies, que ce soit du côté israélien ou palestinien », a-t-elle déclaré. Les efforts de négociation pour un cessez-le-feu semblent stériles et M. Nétanyahou est déterminé à poursuivre le combat jusqu’à l’anéantissement du Hamas, considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis et l’Union européenne.

Au nord d’Israël, à la frontière avec le Liban, la situation s’aggrave avec une intensification des échanges de tirs entre l’armée israélienne et le Hezbollah libanais, un partenaire du Hamas, suscitant la crainte d’une guerre de grande ampleur. Dimanche, le groupe chiite pro-Iran a déclaré avoir visé deux installations militaires israéliennes avec des drones armés d’explosifs, blessant gravement un soldat, en réaction à la mort d’un leader d’un groupe islamiste allié lors d’une frappe israélienne à l’est du Liban.

Le mouvement a aussi diffusé une vidéo récente présentant, sans les nommer, des sites en Israël et leurs coordonnées, seulement cinq jours après avoir diffusé des images de la ville de Haïfa, soutenant qu’elles ont été capturées par un drone survolant ce port important du nord d’Israël.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 964
Actualité

« Dimanches d’un prêtre arbitre africain »

14 juillet 2024
Le mardi 9 juillet, au camping de Boussac-Bourg (Creuse), la jeunesse a été déçue suite à la défaite de l'équipe nationale de football de la France contre l'Espagne dans la…
example 961
Actualité

« Suspect du meurtre de Célya hospitalisé »

14 juillet 2024
Un homme dans la quarantaine, suspecté d'avoir kidnappé et assassiné sa belle-fille de 6 ans, Célya, dans la nuit du 12 au 13 juillet en Seine-Maritime, a été libéré de…