×
google news

« Bureau luxueux: appât pour jeunes talents »

Admirez la beauté emblématique de la tour Eiffel et d’autres monuments Parisiens depuis le toit-terrasse de Kwerk. L’atelier colorimétrie chez Deskopolitan vous permet d’améliorer votre teint et vos cheveux de manière naturelle. À The Bureau, vous pouvez faire réaliser un costume personnalisé. Et n’oublions pas, bien sûr, de retourner travailler. Parce que oui, vous êtes en effet dans des espaces de coworking, même si le mot n’est pas utilisé. Ici, on parle plutôt de « bureau haut de gamme » et là-bas, ils préfèrent le terme « suite ». En tout cas, une expérience de travail « unique » est offerte, inspirée par le monde luxueux.

Selon Laurent Geneslay, le fondateur de The Bureau, la philosophie actuelle est « Montrez-moi votre lieu de travail, je vous dirai qui vous êtes ». Ancien trader, il a quitté le secteur de la finance en 2015 avec la volonté de transformer la perception des espaces de travail. Les espaces de coworking traditionnels ne représentent plus les attentes d’une nouvelle génération qui valorise le bien-être au travail. «L’objectif était de moderniser les centres d’affaires, avec leurs tours monothématiques et leur routine métro-boulot-dodo. J’ai envisagé un espace de haute qualité, situé au centre, doté d’une décoration soignée, des services supplémentaires pour que les travailleurs n’aient qu’à se soucier de leur travail et d’un bon restaurant pour faciliter les négociations», explique Laurent Geneslay.

La création du Bureau a eu lieu en 2017, située dans le prestigieux « triangle d’or » du 8ème arrondissement de Paris. Actuellement, la chaîne compte quatre sites hautement appréciés par environ deux cents entreprises. Le tarif pour un poste de travail par mois varie entre 500 et 1 000 euros. Selon Laurent Geneslay, visiter des espaces de coworking aujourd’hui est similaire à explorer un hôtel. Rejoindre ces espaces de haut standing est comparable à s’inscrire dans un club exclusif où l’adhésion a un coût. Les photos du bureau sont partagées sur les plateformes de médias sociaux, traduisant le prestige et la richesse.

Ces bureaux attirent également les jeunes diplômés. En 2023, Laurent da Silva, ancien directeur de talents chez LinkedIn, a fondé son propre cabinet de conseil en recrutement en espérant attirer les meilleurs consultants. Après avoir exploré plusieurs espaces de travail, il a jeté son dévolu sur Kwerk. Créé en 2015, Kwerk offre une gamme de bureaux d’exception répartis sur quatre sites, préférés par une clientèle haut de gamme incluant des cabinets d’avocats, des sociétés de conseil, des fonds d’investissement et des marques de luxe. Ces clients sont prêts à dépenser environ 2 500 euros par mois pour un poste de travail.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1014
Actualité

« Projet de gouvernement réussi en 1899 »

15 juillet 2024
Le 22 juin 1899, pendant l'agitation de l'affaire Dreyfus, Pierre Waldeck-Rousseau, un républicain modéré et disciple de Léon Gambetta, a formé un gouvernement dit de "défense républicaine". Celui-ci comprenait non…
example 1012
Actualité

« Festival Couthures: Réflexions sur la Mort »

15 juillet 2024
Lors du dernier jour du Festival international du journalisme à Couthures-sur-Garonne, une série de conversations et de conférences a abordé un sujet aussi délicat qu'intriguant : la mort. Comme le…
example 1011
Actualité

« Élection présidentielle rwandaise courue d’avance »

15 juillet 2024
Évaluer les possibilités de réussite d'un candidat à partir de la foule présente à ses réunions électorales comprend généralement une importante zone d'incertitude. Mais au Rwanda, avant les élections présidentielles…