×
google news

Conducteur à Cherbourg écope huit mois

La peine de huit mois de prison a été infligée au chauffeur d’un véhicule, à partir duquel s’est échappé le jeune homme tué par la police suite à un contrôle routier à Cherbourg en Manche, dimanche soir. Il a été condamné pour recel et défaut de permis, a confirmé le parquet de Cherbourg, ce mercredi 12 juin. L’homme qui conduisait a « admis les faits et accepté la sentence, une peine réajustable de huit mois de prison avec une interdiction de résider à Cherbourg », a déclaré Pierre-Yves Marot, procureur de Cherbourg. Un troisième individu dans la voiture volée, également arrêté et mis en garde à vue, a été exempté de poursuites.

La police a tiré sur le jeune homme de 19 ans à Cherbourg mardi soir, le policier impliqué a été accusé d’homicide volontaire et placé en détention provisoire. Une marche pacifique en mémoire du défunt devait avoir lieu en début d’après-midi à Cherbourg, selon plusieurs médias locaux.

Dans les incidents de dimanche soir, une patrouille de trois policiers a tenté de stopper une voiture qui roulait à une vitesse excessive à Cherbourg-en-Cotentin, a déclaré le procureur de Cherbourg, Pierre-Yves Marot, qui a transféré le dossier à l’unité d’instruction de Coutances pour l’enquête sur l’homicide.

Le chauffeur n’a « pas complié aux injonctions » et a continué son trajet avant d’être contraint de s’arrêter par une deuxième patrouille de police. Les trois individus à bord ont alors pris la fuite à pied, l’un s’est échappé, un autre a été arrêté et mis en garde à vue pour recel, car le véhicule signalé avait été volé, a également affirmé le parquet de Cherbourg.

Le jeune homme de 19 ans originaire de Cherbourg-en-Cotentin s’est retrouvé confronté à deux policiers d’une deuxième brigade, et a délibérément bousculé l’un d’eux tout en cherchant à s’échapper, selon les déclarations de M. Marot. En réponse, un officier a fait usage d’un pistolet à impulsion électrique, tandis qu’un autre a tiré avec son arme à feu, atteignant mortellement le jeune homme dans la poitrine, a révélé le parquet de Cherbourg.

La nuit entre lundi et mardi a connu des scènes de violence urbaine à Cherbourg, comme l’a souligné le bureau de la préfecture de la Manche sur X. Malgré la restauration du calme dans la ville portuaire la nuit suivante, des tirs de mortier ont été signalés, sans causer de blessures ou de dommages, selon les informations recueillies par l’Agence France-Presse auprès de la préfecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 841
Actualité

Chef Lili Gadola: Trois Recettes Marseillaises

12 juillet 2024
Situé au cœur de la ville de Marseille, le restaurant Limmat donne une impression d'être au beau milieu des marches qui mènent vers l'effervescence du cours Julien. Acheté par la…
example 840
Actualité

« Six femmes mutilées découvertes à Nairobi »

12 juillet 2024
Une enquête a été lancée par la police kényane après la trouvaille de six cadavres féminins mutilés dans une décharge de Nairobi, la capitale, le vendredi 12 juillet. Bien que…
example 838
Actualité

« Bac 2024: Taux de réussite 91,4% »

12 juillet 2024
Après la session de rattrapage du baccalauréat 2024, 684 200 étudiants ont été admis, comme l'a indiqué le ministère de l'éducation nationale le vendredi 12 juillet. Le pourcentage d'élèves de…
example 835
Actualité

« Rouverture de la cathédrale de Rouen »

12 juillet 2024
Suite à l'incendie qui a éclaté sur le lieu de sa restauration, la cathédrale de Rouen a de nouveau accueilli le public le vendredi 12 juillet. « Les portes de…