×
google news

Poursuites contre le clan Federici Corse

La lutte contre le crime organisé en Corse vient de porter un coup significatif au « clan Federici ». Dix individus, suspectés d’appartenir à ce réseau criminel, ont été mis en examen entre le 25 et 29 avril. L’accusation concerne plusieurs violations financières liées à un restaurant situé dans un village de vacances. L’affaire est actuellement traitée par une juridiction interrégionale spécialisée de Marseille.

Pierre-Jules Federici, surnommé « Petit Pierre » et présenté comme l’héritier du clan criminel homonyme, avec trois de ses associés, ont été mis en examen, a annoncé le procureur de Marseille, Nicolas Bessone. Ils sont suspectés de divers délits dont l’extorsion en bande organisée, le blanchiment d’argent, participation à une association criminelle, travail dissimulé en bande organisée, abus de biens sociaux, recel d’abus de biens sociaux et faux en écriture privée.

Exception faite de Federici qui a demandé une audience reportée, les trois autres individus ont été mis en détention provisoire. Six autres individus, dont deux femmes liées aux suspects, ont été placés sous contrôle judiciaire avec une interdiction spécifique de se rendre en Corse, a ajouté le procureur Bessone. Il a également annoncé que l’enquête judiciaire est toujours en cours.

En outre, un montant de 520 000 euros a été saisi lors de ces opérations.

Le noyau de cette affaire financière concerne l’extorsion au cœur d’un village vacancier basé sur le front marin de Venzolasca (Haute-Corse). Selon le procureur marseillais, il s’agit d’une « prise de contrôle dommageable de l’entreprise gestionnaire du continent ». Une personne proche de l’affaire la décrit comme une « question emblématique » de ce clan qui voulait s’emparer de cet établissement, dont les activités sont « favorables à la blanchiment ».

Une enquête judiciaire a été lancée et, le 23 avril, dix-neuf individus ont été interrogés en garde à vue ou en tant que témoins par les forces de police de la brigade nationale pour lutter contre la criminalité organisée en Corse, les services du groupe interministériel de recherche en Corse et les détectives du service interdépartemental de la police judiciaire de Haute-Corse, à Bastia. Plusieurs comptes bancaires ont été saisis pour une somme totale d’environ 520 000 euros; une voiture, une Mini Cooper appartenant à l’un des suspects, a également été mise sous scellé.

Le reste de cet article, soit 47,43%, est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1537
Actualité

Remaniement surprise en Tunisie: Ministre écarté

26 mai 2024
Le chef d'État tunisien, Kais Saïed, a surpris tout le monde en opérant un remaniement gouvernemental inattendu ce samedi 25 mai. Un communiqué de la présidence tunisienne, publié sans justification,…
example 1535
Actualité

« Le chien, le nouvel enfant familial »

26 mai 2024
"« Prenez soin de notre bébé, il risque surement de se mettre à pleurer. Voici son jouet préféré... », ce sont les consignes que reçoit habituellement Laetitia Lacote, âgée de…