×
google news

« Alerte rouge en Chine après inondations mortelles »

Le mardi 23 avril, une section du sud de la Chine, spécifiquement la province de Guangdong, a été mise en alerte rouge en raison de pluies torrentielles meurtrières. Guangdong, le cœur de l’industrie manufacturière de cette nation asiatique, est également la province la plus peuplée. L’alerte de niveau maximal a été déclenchée à Shenzhen, une ville qui compte 17,7 millions de résidents et qui est contiguë à Hongkong.

Les autorités météorologiques de cette ville ont averti d’un risque élevé d’inondations durant une période de fortes précipitations attendue pour durer deux à trois heures. Depuis jeudi, le Guangdong a été frappés par des pluies torrentielles. Le mauvais temps a provoqué la mort d’au moins quatre personnes et a entraîné l’évacuation de dizaines de milliers d’habitants. Ces chiffres ont été révisés à la hausse lundi. Les autorités ont averti dimanche du risque de « crue du siècle » suite à l’augmentation du niveau des cours d’eau due aux précipitations.

Au cours des derniers jours, plus de 100 000 habitants du Guangdong ont dû être relocalisés, comme rapporté par l’agence de presse officielle, Chine nouvelle. Certaines personnes ont été évacuées de la ville de Qingyuan, située à environ soixante kilomètres de Canton et traversée par la rivière Bei, un affluent du delta de la rivière des Perles.

Dans les régions montagneuses, les conditions météorologiques défavorables des derniers jours ont entrainé des glissements de terrain. Selon CCTV, la télévision d’Etat, six individus ont subi des blessures et plusieurs autres ont été coincés près de Jiangwan, une ville située au nord du Guangdong. La chaîne a partagé des images montrant des résidences le long d’une rivière, réduites en ruines par une avalanche de boue. Des gens ont été secourus sur un terrain de sport inondé.

En septembre également, Shenzhen avait été la cible de pluies dévastatrices, qui sont considérées comme les plus intenses depuis le début des enregistrements météorologiques en 1952, selon les médias d’Etat.

Les pluies intenses ne sont pas rares en été dans le sud de la Chine, mais elles sont généralement considérées comme précoces au printemps. Dans les derniers mois, le pays a dû faire face à des conditions climatiques extrêmes, qui seraient aggravées par le changement climatique, d’après les scientifiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1614
Actualité

« Lutte contre le crime: statut italien »

27 mai 2024
Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a annoncé le 28 avril son souhait d'adapter le statut du "repenti" à l'image de la loi italienne. Cette déclaration a rapidement été…
example 1612
Actualité

« Plus de 200 arrestations en Arménie »

27 mai 2024
La police d'Arménie a déclaré, le lundi 27 mai, avoir arrêté plus de deux centaines de protestataires contre le gouvernement qui essayaient de barrer des voies de communication principales de…