×
google news

« Panama Papers »: 28 Prévenus Relaxés

Le vendredi 28 juin, un tribunal panaméen a décidé d’acquitter les vingt-huit individus impliqués dans l’affaire de blanchiment d’argent en relation avec le cabinet d’avocats Mossack Fonseca, qui fait partie intégrante du controversé scandale international « Panama Papers ». La juge Baloisa Marquinez a choisi d’acquitter ces personnes accusées d’avoir transgressé l’économie par le biais du blanchiment d’argent, comme l’a communiqué le tribunal. Parmi ceux qui ont été acquittés se trouvent les créateurs du cabinet, Ramon Fonseca, qui est décédé à l’âge de 71 ans le 9 mai dans un hôpital de Panama, et Jürgen Mossack.

La juge Marquinez a relevé que les preuves recueillies, en particulier celles provenant des serveurs du cabinet d’avocats, ne respectaient pas la chaîne de traçabilité, ce qui rendait leur authenticité et intégrité incertaines, malgré la demande de la procureure Isis Soto d’infliger la peine maximale de douze ans de prison à Mossack et Fonseca. Le communiqué du tribunal a également précisé que Marquinez avait ordonné la levée des mesures provisoires contre les accusés, car elle avait conclu que les autres preuves présentées ne suffisaient pas à établir la culpabilité pénale des accusés. Le scandale financier « Panama Papers » est né d’une fuite de documents.

Le scandale, aujourd’hui connu sous le nom de « Panama Papers », a été révélé en 2016 suite à une investigation conduite par le Consortium international de journalistes d’investigation (CIJI). Cette enquête s’est basée sur la divulgation de 11,5 millions de documents issus du cabinet Mossack Fonseca. Des figures majeures en politique, finance, sport et arts, y compris des présidents et dirigeants mondiaux, ont été dévoilés comme ayant dissimulé des avoirs et bénéfices au fisc.

Ils ont fait cela en utilisant le cabinet panaméen pour créer des entreprises opaques et établir des comptes bancaires dans différents pays, une méthode leur permettant de masquer leur argent, qui dans certaines situations provient d’activités illégales, selon l’enquête du CIJI.

Quelques-unes des personnalités mis en cause incluent le président russe Vladimir Poutine, les anciens premiers ministres d’Islande Sigmundur David Gunnlaugsson, du Pakistan Nawaz Sharif et du Royaume-Uni David Cameron (actuellement en charge de la diplomatie britannique), l’ancien président argentin Mauricio Macri, la star du football Lionel Messi et le réalisateur espagnol Pedro Almodovar. Ce scandale a conduit à la fermeture du cabinet Mossack Fonseca et a sévèrement terni la réputation de Panama.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1530
Economie

« Paris 2024: Jackpot Airbnb pour propriétaires »

22 juillet 2024
À l'approche de l'arrivée de ses locataires, un homme nommé Romain, demeurant à Pantin (Seine-Saint-Denis) avec sa partenaire et leurs deux enfants, admet qu'il n'est pas complètement à l'aise. L'idée…
example 1486
Economie

Avionneurs submergés, peinent à livrer

22 juillet 2024
Du lundi 22 juillet au vendredi 26 juillet, Farnborough, une banlieue éloignée de Londres au Royaume-Uni, accueille un Salon international de l'aéronautique assez unique. Bien que les commandes d'avions soient…
example 1412
Economie

« Surtourisme : Fréquentation limitée à Bréhat »

21 juillet 2024
Réservez votre voyage et nous promettons une visite de haut niveau sur l'île", est le nouvel équipement que Olivier Carré, maire indépendant d’Ile-de-Bréhat (Côtes-d’Armor), encourage. Situé à dix minutes en…