×
google news

« Trou d’air » touristique à Paris avant JO

Une pause précédant l’effervescence des Jeux : Paris connaît en ce moment un certain calme. En juin, les attroupements de touristes près de Notre-Dame semblent moins denses, offrant aux monuments une atmosphère plus apaisante, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Cette situation devrait perdurer jusqu’aux Jeux olympiques et même se renforcer pendant les trois premières semaines de juillet. Selon Corinne Menegaux, la directrice de l’office de tourisme de Paris, les arrivées en avion à Paris sont en baisse de 15% par rapport à la même période en 2023, un indicateur de l’activité touristique de la capitale.

Cependant, cette baisse d’intensité n’est pas bien accueillie par les hôteliers parisiens. Les chiffres montrent que pour la semaine du 24 au 30 juin, le taux d’occupation moyen des hôtels était de 63%, une baisse significative par rapport à la même période en 2023, où le taux d’occupation était de 80 à 85%. Les données sont basées sur un échantillon de 278 hôtels à Paris, selon le cabinet MKG.

La première quinzaine de juillet ne s’annonce pas meilleure, avec la moitié des chambres d’hôtels vides. « Ce n’est pas une bonne période… Alors que normalement, juin est l’un des meilleurs mois pour l’hôtellerie à Paris », admet Olivier Cohn, directeur général de Best Western France. Ce mois-ci, ses hôtels parisiens ont subi une baisse de 15 % de leur chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. La situation est donc loin d’être idéale.

L’anticipation de grands événements, comme ce fut le cas à Londres en 2012 avant les Jeux olympiques, peut parfois dissuader les voyageurs potentiels de visiter des villes comme Paris. Certains choisissent de reporter leurs voyages, en prévision d’éventuels problèmes de mobilité, d’accès aux lieux d’intérêt ou d’augmentation des coûts. On note que bien que le nombre d’Américains présents à Paris soit actuellement en baisse, ils représentent le premier groupe de touristes étrangers qui seront présents durant les Jeux, selon la directrice de l’office de tourisme de Paris.

Cependant, la communication autour des Jeux n’est pas accueillie favorablement par tous. Pascal Donat, président du groupe Valotel qui possède quatre hôtels à Paris, la trouve « décourageante ». Il estime que les nombreux messages négatifs ont dissuadé les gens de venir à Paris cet été.

Au comité régional du tourisme de Paris – Ile-de-France, les efforts sont redoublés pour attirer les visiteurs. Christophe Decloux, directeur de l’organisation, tente de réfuter l’idée que Paris est fermée, en insistant sur la disponibilité de la plupart des sites, à l’exception de quelques-uns comme les Invalides ou la Concorde. Des campagnes de promotion ont récemment été lancées pour attirer des visiteurs potentiels de Belgique, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas ou de Suisse, qui pourraient décider à la dernière minute de passer un week-end à Paris. Il met en avant les événements organisés à l’occasion du 150e anniversaire de l’impressionnisme, qui passent inaperçus dans le climat actuel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 950
Economie

« Jouer à Avignon, malgré pertes financières »

14 juillet 2024
Malgré le fait que la majorité des troupes théâtrales perdent de l'argent en participant au Festival « off » d’Avignon, la salle grouille chaque année d'acteurs passionnés cherchant à attirer…
example 930
Economie

Craintes d’une bulle en intelligence artificielle

14 juillet 2024
Dans une récente publication, David Cahn, partenaire de Sequoia Partners, un pionnier du secteur d'investissement de la Silicon Valley axé sur la technologie, a mis en lumière une préoccupation importante.…
example 899
Economie

« Petits patrons » inquiets après dissolution économique

13 juillet 2024
Quelle est l'opinion des dirigeants d'entreprise quant à la situation politique ainsi que les retombées économiques potentielles, issues des initiatives suggérées par le Nouveau Front Populaire, le groupe en tête…