×
google news

Législatives Présentes aux Festivals d’Été

Les élections législatives, tombant les dimanches 30 juin et 7 juillet, vont perturber le déroulement des spectacles programmés pour ces dates, qui sont également les jours de festivals d’été. Ces représentations, déjà en difficulté à cause des réductions de subventions et des perturbations liées à l’organisation des Jeux olympiques, craignaient un tel choc. Le milieu du spectacle vivant a été sous pression suite à l’annonce par le président Emmanuel Macron, le dimanche 9 juin, de la dissolution de l’Assemblée nationale, juste après les résultats des élections européennes et la victoire du Rassemblement National (31,4% des voix). Les organisateurs de spectacles ont dû agir rapidement pour empêcher les spectateurs de fuir, tout en les incitant à aller voter.

Dans cette situation tendue, le Festival d’Avignon, sous la direction de Tiago Rodrigues, se prépare pour sa 78e édition. La première étape de la mobilisation a été de chercher partout des procurations. La cité des Papes, avec ses 1.9 million de spectateurs pour le « off » de 2023, est une source importante d’électeurs. Son directeur délégué, Pierre Gendronneau, est bien conscient de ce fait : « Pour le moment, notre message principal est d’inviter les gens à assister aux spectacles tout en ayant pris les dispositions nécessaires pour voter ». En résumé, ils souhaitent que les spectateurs aient en main à la fois une carte d’électeur et un ticket de spectacle.

Après avoir répondu à cette interrogation, une autre incertitude subsiste : comment sera l’atmosphère à l’approche des élections, le soir du premier et du second tour ? À Avignon intra-muros, pertinemment reconnu pour son rôle central dans les arts vivants, les spectateurs seront-ils d’humeur à fréquenter les salles les 30 juin et 7 juillet ? Harold David, codirecteur du festival « off » avec Laurent Domingos, se prépare pour toutes les situations : « Nul n’est suffisamment inconscient pour supposer que si le RN [Rassemblement national] gagne la première place, cette victoire sera acceptée facilement. Étant donné la concentration d’artistes, d’intellectuels et de travailleurs intermittents, il est probable qu’Avignon se transforme en un bastion de résistance. Nous sommes disposés à réorganiser nos programmes en fonction de ce scénario », déclare-t-il.
Une grande soirée, organisée par les équipes du festival « off » ainsi que par celles de Tiago Rodrigues, pourrait avoir lieu le jeudi 4 juillet, dans la Cour d’honneur. Cependant, il s’agit uniquement d’une « possibilité », tempère Pierre Gendronneau. « Suite à l’annonce des résultats du 30 juin, nous lancerons, si besoin, un appel à une vaste mobilisation citoyenne. La position du Festival est nette et ses valeurs sont immuables : progressiste, féministe, écologiste, antiraciste. »
Vous avez encore 74,58% de cette article à lire. Le reste est limité aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 826
Culture

« Sélection Albums: Schmitt, Caldérini, Scott, Cohen, Meryl »

12 juillet 2024
Alain Altinoglu, chef d'orchestre renommé, continue de prouver son affinité pour la musique française à travers son nouveau travail avec Florent Schmitt (1870-1958), compositeur sous-estimé mais incontestablement significatif du début…
example 789
Culture

Plan du ministère pour la ruralité

12 juillet 2024
L'ancienne ministre Rachida Dati avait initialement déclaré lors d'une visite à Nontron, Périgord en janvier, que le ministère de la culture avait besoin de se désenclaver. Elle avait également annoncé…
example 770
Culture

Voyage à Nantes: Ombre et Lumière

11 juillet 2024
À la lumière de nombreuses expositions récentes qui ont placé l'arbre au centre de leur exposition, Nantes a décidé de faire de même dans son propre style pour sa prochaine…