×
google news

Cannes 2024: Crista Alfaiate, Radieuse Saudade

SÉLECTION OFFICIELLE – EN LICE

Le film s’éclaire enfin lorsque l’on voit apparaître Molly, à mi-chemin de la progression captivante de Grand Tour, une création de Miguel Gomes (en lice pour le titre officiel). Molly débarque à la recherche de son futur époux échappé en vadrouille à travers un Extrême-Orient à la fois moite et plein de culture littéraire, sortant ainsi le public de sa torpeur apathique. Les yeux pétillants de Molly, qui déborde de vie malgré la faucheuse se tenant à ses trousses. Les lèvres lumineuses de Molly. Molly, autrement dit Crista Alfaiate.

« Il y a fort longtemps, » se souvient le réalisateur, « j’assistais à une soirée à Lisbonne. On sonne à la porte. J’y réponds. C’était Crista. Elle était d’une beauté à couper le souffle… » Plus tard, Mariana Ricardo, avec qui Miguel Gomes collabore fréquemment dans la réalisation de ses projets au sein du « comité central », mentionné au générique du film, lui fait le présentation de cette jeune portugaise qui avait bravement défié les attentes de sa famille traditionnelle, en refusant un poste d’enseignante pour s’inscrire secrètement au conservatoire de théâtre.

«Normalement, affirme-t-elle, les candidats se présentent aux examens d’admission avec des œuvres de Tchekhov ou Shakespeare. En ce qui me concerne, je n’avais pas cette base culturelle classique. Au lieu de cela, j’ai choisi un écrit féministe de Luisa Costa Gomes: une fille qui s’adresse à un fœtus dans le ventre de sa mère, en lui suggérant de naître en tant que garçon.» C’est ainsi qu’elle a été acceptée. Sa vie est l’histoire bigarrée d’une vie de bohème dans le quartier animé de Bairro Alto à Lisbonne, en tant que «rebel without a cause», comme elle se décrit elle-même, faisant partie d’un groupe de chanteurs, s’établissant comme une figure centrale du théâtre expérimental et jouant de petits rôles au cinéma. C’est à ce moment-là que Miguel Gomes l’engage.

Figure emblématique du théâtre expérimental portugais

En 2015, elle devient Shéhérazade, personnage clé de sa saga politique poétique de six heures appelée Les Mille et Une Nuits, présentée à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, et représentant par la suite le Portugal aux Oscars. Ensuite, elle participe au projet de Journal de Tûoa (2021), un film en huis clos tourné pendant la pandémie dans un manoir isolé de Sintra, avec comme unique principe, une chronologie inversée – d’où le titre : tûoa = août). Et enfin, aujourd’hui, on la retrouve dans le rôle de Molly.

Selon le réalisateur, sans aucune gêne, elle est « la meilleure actrice de sa génération au Portugal ». Elle tousse : « Bien sûr, dans le monde culturel portugais, je commence à avoir une certaine notoriété. Néanmoins, c’est un milieu très restreint… Je ne prétends pas être célèbre. Je ne suis pas en première page des magazines. Sauf pour Les Cahiers du cinéma à l’époque des Mille et Une Nuits. Mais ce n’était qu’une image du film. Par ailleurs, la triste réalité est que le film portugais est plus apprécié à l’étranger qu’en Portugal … »

Il reste encore 47,65% de ce contenu à parcourir. Seuls les abonnés peuvent avoir accès à la partie restante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 743
Culture

« Max, plate-forme pour public adulte négligé »

11 juin 2024
Vera Peltekian, ayant passé plus d'une décennie chez Canal+ où elle a contribué à l'essor de séries telles que Les Revenants, Engrenages et Les Sauvages, occupe maintenant le poste de…
example 740
Culture

« Leos Carax: Quarante Minutes Essentielles »

11 juin 2024
L'OPINION DU "MONDE" - UN CHEF-D'ŒUVRE Le titre pourrait ressembler à une révolte enfantine, dont nous connaissons tous la valeur. C'est également un art déconcertant de l'inattendu, particulièrement lorsque le…
example 709
Culture

« Quatre séries à voir absolument »

11 juin 2024
Dans ces temps que l'on pourrait qualifier d'incertains, il est fortement conseillé à ceux qui sont à la traîne de rattraper La Fièvre sur Canal+. Pour ceux qui cherchent à…