×
google news

Cannes 2024: Salles attendent blockbusters américains

Hollywood ne manque jamais d’être remarqué lors de ses sorties. En 2022, huit avions de la patrouille de France ont volé au-dessus du tapis rouge juste avant la projection du film de Joseph Kosinski, « Top Gun : Maverick », avec Tom Cruise, la question du bilan carbone ayant été balayée par Paramount. L’année suivante, en 2023, Martin Scorsese et Harrison Ford ont chacun fait une entrée triomphale sur la Croisette. Du 14 au 25 mai, la 77e édition du Festival de Cannes sera encore marquée par la présence importante des grandes figures hollywoodiennes.

L’un des moments les plus attendus sera la présentation de « Megalopolis », le film long-métrage de Francis Ford Coppola. Ce projet ambitieux, en préparation depuis quatre décennies, met en vedette Adam Driver. Hors compétition, George Miller, connu pour son amour des grands spectacles et des rugissements de moteurs, dévoilera son nouveau volet de la série Mad Max, « Furiosa ». En outre, des Palmes d’honneur seront attribuées à George Lucas, créateur de Star Wars, et à l’actrice Meryl Streep.

Dans toute la France, la sortie de films américains est très attendue pour booster la fréquentation des cinémas. À partir du 24 mai, Furiosa sera disponible et Megalopolis sortira en automne. Cependant, le retour massif des spectateurs dans les salles de cinéma est toujours en attente. Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a révélé que lors des quatre premiers mois de l’année, les cinémas n’ont pu attirer que 55,75 millions de personnes, ce qui représente une baisse de 17 % par rapport à la même période en 2023. Ce chiffre est majoritairement attribuable à la grève prolongée des acteurs et scénaristes à Hollywood en 2023, qui a induit un report d’au moins six mois pour la sortie mondiale de plusieurs blockbusters. De plus, la programmation de films français en début d’année a été relativement faible.

Il est à noter que le début de l’année 2024 s’est révélé être un meilleur départ pour les cinémas par rapport à 2022, bien qu’il ne soit pas à la hauteur de 2023, comme l’a souligné Eric Marti, le directeur général de Comscore, une entreprise se concentrant sur les mesures d’audience et l’établissement du box-office. Les pays qui en ressortent gagnants, tels que la Chine, la Corée du Sud et l’Italie, doivent leurs succès aux performances médiocres de l’année précédente, soit 2023. Ainsi, ils affichent des résultats positifs par défaut.

Selon un observateur, la France se débrouille assez bien. Il révèle trois principales tendances: premièrement, il y a une augmentation significative des spectateurs qui reviennent dans les salles de cinéma, ce qui pourrait permettre un retour à 80% de la fréquentation pré-Covid rapidement. Deuxièmement, il remarque une modification des habitudes des spectateurs, avec un intérêt grandissant pour les séances premium, malgré le coût élevé des tickets. Ceci contredit l’idée courante que les billets sont trop onéreux. Enfin, une évolution imprévisible de la fréquentation, dépendant de facteurs tels que le temps, la semaine, et la programmation, pose un défi pour les exploitants de cinéma. Autrefois, ils pouvaient s’appuyer sur un nombre minimum de spectateurs fidèles chaque semaine, mais ce n’est plus le cas.

Les détails de l’article restant sont exclusivement disponibles pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1532
Culture

« Festival Cannes 2024: Sean Baker, Amérique »

26 mai 2024
Auparavant, fraîchement sorti de Tisch, la prestigieuse école d'art de l'Université de New York, Sean Baker portait un regard affectueux sur ceux qui étaient laissés de côté par le rêve…
example 1501
Culture

Rencontres Athlètes-Public aux Jeux Olympiques

25 mai 2024
"Lily Fisher, la gestionnaire du Zénith de Paris, a annoncé un changement de couleur pour l'été. Le lieu se teindra d'orange car il hébergera la délégation néerlandaise pour les Jeux…