×
google news

« Fin de série: Larry David s’enterre »

Durant une discussion avec Jerry Seinfeld concernant la manière idéale de terminer une série, Larry David a fait ses adieux le dimanche 7 avril, à l’issue du dixième épisode de la douzième saison de « Curb Your Enthusiasm » (en français, « Larry et son nombril »), une série comique qu’il a créée. Selon lui, c’est la fin définitive.

Il est primordial de ne pas mélanger Jerry Seinfeld, le jeune humoriste égocentrique dans la série « Seinfeld », avec Jerry Seinfeld en réalité, un comédien qui a su devenir un magnat de la télévision. De même, Larry David, âgé de soixante-dix ans, grinceux et riche, personnage principal de « Curb Your Enthusiasm » ne doit pas être confondu avec Larry David, le comédien américain, co-créateur de « Seinfeld » et créateur de « Curb Your Enthusiasm ».

À moins que ce dernier ne décide, tout comme son homologue de fiction, de passer la majeure partie de son temps à jouer au golf, il est probable que nous le retrouverons avec son air renfrogné habituel, devant les caméras, dans des films ou lors d’émissions de talk-show.

Toutefois, rien ne sera plus pareil. La conclusion de « Curb Your Enthusiasm » marque la fin d’une époque – un prolongement (la première diffusion remonte à 2000) du règne incommensurable des séries comiques, qui ont réussi à rassembler des dizaines de millions de fans, devenus proches de Jerry, Elaine, George et Kramer dans « Seinfeld », ou les compagnons de route privilégiés des protagonistes de « Friends ».

En 1998, le dernier épisode de la série Seinfeld avait attiré plus de 76 millions de téléspectateurs américains. Cependant, lors de la diffusion de « No Lessons Learned » le dimanche 7 avril, seulement un peu plus d’un million de personnes étaient présentes à la télévision. Cela illustre le changement significatif dans la façon dont les séries sont consommées de nos jours, avec de petits groupes de fidèles qui forme une communauté spécifique, contrairement à l’audience massive de différentes catégories de personnes qu’amassaient les grands succès des networks.

Larry David, qui est trop perspicace pour ignorer la place discordante qu’occupe Curb Your Enthusiasm dans le contexte actuel, a brillamment représenté ce changement. Après un épisode précédent qui avait présenté Bruce Springsteen en tant que grand-père grincheux et fragile, « No Lessons Learned » est une réinterprétation des principaux défauts de son personnage et une réplique des deux derniers épisodes de Seinfeld, que Larry David avait écrits en 1998.

Dans cet épisode, Jerry et ses camarades sont jugés pour ne pas avoir porté assistance à une personne en danger et sont donc accusés d’égoïsme, décrivant ainsi un trait dominant de la génération des années 1990. Ils font face à un tribunal où leurs victimes témoignent de la négligence dont leurs agresseurs ont fait preuve. Vingt-cinq ans après, Larry se retrouve au tribunal en Géorgie pour avoir enfreint la loi en donnant de l’eau à une électrice noire qui faisait la queue sous le soleil pour voter, une action qui va à l’encontre d’une loi de cet État sudiste visant à décourager le vote afro-américain.

Il convient de noter que la suite de cet article est accessible uniquement aux abonnés, avec seulement 24,96% de l’article disponible pour tous les lecteurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi