×
google news

La biographie de Paul Hausser

Au commencement de sa carrière Paul Hausser est né le 7 octobre 1880 dans le Brandebourg.
Prussien d’origine, son père, Kurt Hausser avait fait carrière dans l’armée allemande impériale, en tant que commandant.
À 22 ans, Paul Hausser s’engage dans l’armée, à l’école des cadets de Köslin, en Pologne.

En 1896, il entre à l’Académie des Cades de Berlin-Lichterfelde et en sortira, diplômé, en 1899.
Il est nommé lieutenant le 20 mars 1899 et est affecté à l’Infanterie-Régiment 155 à Ostrowo.
Il monte en grade en octobre 1903, et devient adjudant-major au second bataillon du régiment.
Il conserve son poste pendant 5 ans, jusqu’en octobre 1908, où il intègre l’École de Guerre à Berlin, pour 3 ans.
Affecté à l’état-major de l’armée en 1912, il reste dans l’armée allemande de l’entre-deux guerre.

Il est promu colonel en 1927 et décide de quitter l’armée allemande en janvier 1932, alors qu’il détient le rand de Generalleutnant.
Il adhère en tant que retraité à l’organisation des Casques d’Acier, le « Stahlhelm », une organisation de vétérans ayant participé à la Première Guerre mondiale.

Un an plus tard, il en devient le leader.
Hausser est transféré en 1934 à la SS armée à Führerschule Brunswick.
Il monte en grade en 1935 et accède au rang d’inspecteur des SS-Junkerschule et sera nommé général de brigade en 1936.
Sa carrière militaire pendant la Seconde Guerre mondiale Lors de la Seconde Guerre mondiale, Paul Hausser prend le commandement des SS-Verfügungstruppe, qui sont alors convertis en division blindée.
En 1940, il mène la Panzer division durant la campagne de France.
Il est récompensé pour ses services en Russie en 1941, et reçoit la Croix du Chevalier de la Croix de Fer, puis en 1943, la médaille Croix de fer avec feuilles de chêne.
Il est sévèrement blessé, et perd l’usage d’un de ses yeux.
Il commande à nouveau la division des SS-Panzer Korps, et désobéit à Hitler en retirant ses troupes de Kharkov, en Ukraine, assiégé par les Soviétiques, qu’il envahira avec succès le mois suivant.
Après la bataille de Koursk, il est reformé.
Hausser prendra le commandement de la VIIe Armée à la suite du suicide de Friedrich Dollmann.
En 1944, il est blessé à la mâchoire, à Falaise, une commune française.
Hausser finira la guerre comme général d’armée.
Il décède en Allemagne, le 21 novembre 1972, à l’âge de 92 ans, après 53 de service.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

tableaux
Culture

Les 7 tableaux les plus chers de tous les temps

25 septembre 2023
L’art est un bien précieux, qui prend toujours plus de valeur. Découvrez ici quelles peintures de l’histoire ont de la valeur, pas seulement artistique, majeur
Contentsads.com