×
google news

« Débat Législatives 2024: Attal, Bardella, Bompard, TF1 »

Xavier Bertrand, en campagne dans la région Nord, a ironisé sur les régressions programmatiques de Jordan Bardella. Bien qu’il ne postule pas pour les législatives, Xavier Bertrand est fervent de la campagne électorale. “C’est plus fort que moi, j’adore ça”, a-t-il déclaré. Bertrand, président de la région Hauts-de-France, ne soutient pas uniquement les candidats représentant les Républicains (LR).

Bertrand, qui est aussi le leader de son parti politique Nous France, a passé un moment avec les agriculteurs de la ferme de Renescure, dans le Nord, pour partager une bière – “On est quand même dans la circonscription de la future cité de la bière (qui ouvrira fin 2025)”. Il était aussi là pour soutenir son ami Jean-Pierre Bataille, ex-partisan de l’UMP et de LR, et actuel maire de Steenvoorde qui ambitionne le poste de la 15e circonscription du département, avec Valentin Belleval, le maire de Hazebrouck, comme suppléant.

Bataille refusant d’être identifié comme un candidat soutenu par l’équipe présidentielle, prône l’union entre « les républicains de droite » pour vaincre le député élu en 2022 du Rassemblement national (RN), Pierrick Berteloot. “Le choix ici, c’est Bataille ou le RN”, a alerté Xavier Bertrand aux agriculteurs présents. “Dans la vie, il y a des gens qui se battent comme mon ami Bataille, même si parfois il est un peu pénible, et il y a ceux qui ne font rien, comme le RN”.

Il n’est pas inhabituel pour lui de rappeler qu’il a battu Marine Le Pen deux fois pour le poste de président de la région. Selon lui, les dirigeants du RN commencent déjà à montrer leur véritable visage. L’exemple qu’il donne est celui de Jordan Bardella qui, ces derniers jours, a fait marche arrière sur plusieurs points que le parti d’extrême droite soutient depuis des années. Quand Bardella explique que « vous comprenez, nous ne pouvons pas tout faire en cohabitation », il évoque que cela sonne comme un rappel de la rhétorique de Macron « en même temps ». Il connaît bien ceux du RN, toujours prêts à protester, mais qui selon lui, sont incapables de gouverner.

Dépêché à Renescure (Nord), Alexandre Pedro rapporte également les commentaires de Xavier Bertrand sur l’inculpation de trois adolescents pour viol et violence antisémites à Courbevoie dans Le Monde. Selon Bertrand, il est crucial de déterminer les origines de l’antisémitisme qui a été inculqué à ces jeunes. Il est d’avis que l’antisémitisme est un problème national qui concerne toute la société et pointe du doigt les parents, le système éducatif et les médias sociaux. Pour lui, les peines prévues par le code pénal pour les mineurs sont suffisamment sévères, mais ne sont jamais appliquées. Il est convaincu qu’il est impossible de continuer ainsi, mais estime que ni les extrêmes, comme le RN ou le LFI, n’ont les solutions. Il partage ces réflexions à l’approche du premier tour des élections législatives.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 843
Politique

Richard Ferrand nommé chez Elsan

12 juillet 2024
Richard Ferrand, ancien président de l'Assemblée nationale (2018-2022) et allié d'Emmanuel Macron, a été nommé président du conseil de surveillance d'Elsan, selon ce qu'a révélé l'Agence France-Presse ce vendredi 12…
example 795
Politique

Crise politique rebat ambitions présidentielles

12 juillet 2024
Bruno Le Maire, le numéro deux du gouvernement, se sent nostalgique le lundi 17 juin, dans son grand bureau à Bercy. Une semaine après la dissolution abrupte de l'Assemblée nationale,…
example 778
Politique

« Le Pen promet censure gouvernementale »

12 juillet 2024
Anna Villechenon, Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Julien Lemaignen, Agnès Gautheron, Glenn Cloarec et Charlotte Herzog ont tous participé à la création de ce live. Vous pouvez lire l'ensemble de nos…