×
google news

Hadopi : le seul condamné à la coupure internet échappe à la sentence

Logo de Hadopi

Le seul abonné à internet à avoir été condamné à une coupure de son accès internet ne verra finalement pas la peine être appliquée.

En juin 2013, un internaute s’était vu infliger une condamnation par un tribunal de Seine-Saint-Denis de suspension de son accès internet pour 15 jours et une amende de 600 euros pour avoir téléchargé deux Mp3.

Mais le 9 juillet dernier, le ministère de la Culture a supprimé par décret cette suspension de l’accès internet prévue dans le cadre de la loi Hadopi.

La présidente de la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet (Hadopi) a en effet expliqué au site PcInpact que la peine ne serait pas appliquée. « La suppression de la peine de suspension s’est appliquée immédiatement et elle ne peut plus être mise en œuvre. C’est l’application de la règle pénale de la rétroactivité », a-t-elle dit.

Cette coupure de l’accès à internet est un véritable non-sens, et marque une complète incompréhension des nouvelles technologies par les politiques, puisqu’il est interdit de bloquer l’accès aux mails à internautes, cela allant à l’encontre de la liberté de communication inscrite dans la Constitution. D’autre part, il est bien difficile de couper l’accès internet sans également couper l’accès à la télévision et au téléphone, présents dans les offres groupées proposées par les FAI.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
[email protected] Estate Nice
8 septembre 2013 20 h 23 min

Ce qui est quand même incroyable c’est que la condamnation est appliquée pour : deux mp3. On dirait une blague c’est pas possible. Dans leur bases, il n’ont pas d’autres personnes qui sont à plus que ça en terme de téléchargement illégal ?
De plus on parle ici de musique, et qu’en-est-il des films ?

Enfin après tout ce n’est pas un criminel …

Agence Bsa-Web
8 septembre 2013 20 h 57 min

Je n’ai jamais vraiment cru à Hadopi.. & ça montre juste que hadopi c’est un peu du n’importe quoi :/


Contacts:

Lire aussi

Contents.media