×
google news

« Femme à chats contre réarmement démographique »

Il serait réconfortant de penser que la « dame folle des chats » n’est qu’un personnage excentrique des Simpsons, en l’occurrence Eleanor Abernathy, une vieille femme dont le physique et la santé mentale sont défaillants, qui est démente depuis longtemps et qui jette des chats partout. Cependant, il faut admettre qu’il en existe aussi dans la réalité. Au lycée, ma professeur de philosophie, une personne assez excentrique, prétendait être une réincarnation humaine d’un chat. Ainsi, elle parlait le « langage chat », un ronronnement qu’elle nous a fièrement imité dès la première leçon. Grande fan de ces animaux à quatre pattes, elle était toujours habillée en rose avec des accessoires d’Hello Kitty, cette marque mignonne représentant un grand chat, allant du t-shirt au cartable à roulettes qu’elle traînait derrière elle dans les couloirs.

Juste en jetant un œil par la fenêtre le matin, on peut observer ce genre de profil. Dans l’immeuble voisin, une femme qui vit seule au rez-de-chaussée distribue de la nourriture aux chats du quartier. Les chats domestiques et les chats de gouttière se rassemblent alors pour cette festivité quotidienne, à la manière des Aristochats lors d’un repas.

Sur TikTok, des vidéos accumulant des centaines de milliers de vues mettent en avant de jeunes femmes qui promènent leur chat en laisse ou leur offrent une maison à chat digne d’une création de Philippe Stark. Même Claudia Schiffer a été surnommée « dame folle des chats » par le magazine Vogue en janvier 2024, lorsqu’elle est apparue sur le tapis rouge à Londres pour la première du film Argylle avec son Scottish Fold (la race de chat favorite de Taylor Swift) dans son sac à dos Versace. Chip, c’est son nom, a également son propre compte Instagram.

Les fabricants de jeux de société ont exploité cette tendance en proposant, entre autres, un jeu d’équilibre en bois (l’objectif étant de superposer des chats sur une femme balançante sans qu’ils ne tombent), un jeu de cartes, un jeu de stratégie…

Nouvelle interprétation
Le chat est souvent associé aux femmes seules qui, coupées de la société, souffrent émotionnellement. Les veuves, célibataires à jamais, voire les féministes, remplissent leur manque d’affection et leur frustration par la compagnie d’un chat. Depuis toujours, ces femmes sont considérées comme rejetant le modèle traditionnel du couple hétérosexuel. En dehors du schéma classique de l’amour romantique, la femme aux chats, sans enfants et libre, est souvent mise à l’écart de la société.

Il reste 38,37% de cet article à lire. La suite est disponible pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1038
Actualité

« Armes, symbole culturel aux Etats-Unis »

15 juillet 2024
Un récent événement tragique a révélé une fois de plus le problème de la régulation des armes à feu aux États-Unis. Samedi dernier, le 13 juillet, un jeune homme a…
example 1036
Actualité

« Zelensky soutient la Russie au sommet de paix »

15 juillet 2024
Ce live a aussi été animé par Minh Dréan, Cécile Bouanchaud, Pierre Bouvier, Jacky Goldberg et Solène L’Hénoret. Découvrez tous nos articles, nos reportages et nos analyses sur la situation…