×
google news

Échec du RN: Limites Génération Bardella

Angelina La Marca, une candidate du Rassemblement national (RN) aux élections législatives dans la 3e circonscription de la Loire, se voyait déjà victorieuse lorsqu’elle a été interrogée par Le Monde le jeudi 4 juillet. Cette coach sportive de 34 ans, qui a rejoint le parti il y a moins de trois ans, prétendait représenter le citoyen ordinaire. Le RN a proposé un grand nombre de candidats similaires sans expérience politique pour essayer de remporter tous les sièges. Ces candidats comprenaient des secrétaires, des femmes de ménage et des ouvriers, dont la plupart étaient âgés de 20 à 40 ans, supposés apporter une nouvelle image au RN et élargir sa base électorale.

Cependant, cette « génération Bardella » a subi une défaite écrasante lors des élections. Angelina La Marca, qui était en tête avec 40,9 % des votes au premier tour, a perdu au second tour avec 44,5 % des votes. Parmi tous les candidats politiquement inexpérimentés soutenus par l’alliance de RN et « les amis d’Eric Ciotti », seuls 18 feront leur entrée à l’Assemblée nationale, selon Le Monde. Les autres avaient déjà précédemment exercé des mandats parlementaires ou locaux, ou avaient assumé des rôles politiques. En outre, parmi les 143 députés du RN, seuls une quarantaine ont rejoint le parti depuis que Jordan Bardella a pris sa direction fin 2021, dont dix-sept sont « ciottistes ».

Selon le sociologue Erwan Lecœur, la présentation de candidats « ordinaires » est en grande partie une tactique électorale. L’idée est de promouvoir des individus sans relief, avec qui le public pourrait s’identifier. Un stratagème qui rappelle celui adopté par le parti d’Emmanuel Macron, La République en marche, en 2017. Pour Lecœur, ces nominations reflètent également une vulnérabilité du parti. « Le RN manque toujours de personnalités crédibles et dignes de confiance, » dit-il. Pour autant, il a fallu proposer 577 candidats, tous n’étaient pas suffisamment préparés. »

Dans cette campagne, le RN a beaucoup misé sur le sentiment national. Les visages de Jordan Bardella et Marine Le Pen ont souvent remplacé ceux des candidats locaux dans leur campagne promotionnelle. Certains responsables locaux du parti ont même conseillé aux candidats de limiter leur exposition, notamment lors des débats télévisés.

La plupart des nouveaux arrivants proviennent de la droite.

Le reste de l’article n’est accessible qu’aux abonnés. Il reste encore 63.94% du texte à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1077
Actualité

Trois randonneurs décèdent en Utah

16 juillet 2024
Au cours des derniers jours, trois randonneurs ont perdu la vie dans les parcs de l'Utah, situé à l'ouest des États-Unis, en raison d'une vague de chaleur sévère. Un homme…
example 1076
Actualité

Quatre morts près d’une mosquée Omanienne

16 juillet 2024
Dans la capitale d'Oman, Mascate, un incident tragique a eu lieu près d'une mosquée. Le 16 juillet, quatre individus ont perdu la vie tandis que plusieurs ont été blessés suite…
example 1071
Actualité

« Police kenyane arrête tueur en série »

16 juillet 2024
A Nairobi, neuf corps défigurés ont été découverts dans une décharge, suite à cela, un "psychopathe tueur en série" a été mis aux arrêts par la police kényane le lundi…
example 1070
Actualité

« Biden confirme débat avec Trump Septembre »

16 juillet 2024
Le live a été animé par plusieurs individus, parmi lesquels Laurent Borredon, Cécile Bouanchaud, Pierre Bouvier, Minh Dréan, Jacky Goldberg, Glenn Cloarec, Solène L’Hénoret, mais aussi Ramzy Bensaadi pour les…