×
google news

« Cinq lieux gourmands pour rendez-vous galant »

Choisir le restaurant parfait pour un premier rendez-vous romantique est un défi. L’opinion de chaque gourmet – et amoureux – varie. D’autre part, même les meilleurs endroits regorgent de pièges à éviter. Les hamburgers et kebabs peuvent ne pas sembler suffisamment extravagants pour donner une impression spéciale, tandis que les restaurants étoilés peuvent faire l’effet inverse et créer une atmosphère tendue.

Il y a aussi certains plats qu’il vaut mieux éviter sur un premier rendez-vous. Par exemple, les ramens, ces nouilles servies dans un bouillon, sont réputés pour provoquer des éclaboussures. Les plats très épicés peuvent également perturber l’estomac de votre invité plutôt que de séduire son cœur. Victoire Loup, une experte culinaire reconnue, recommande d’éviter l’ail, l’encre de seiche, ou tout autre mets qui pourrait potentiellement gâcher l’expérience gustative.

Selon Loup, le choix du restaurant est une question d’équilibre. « Le restaurant parfait pour un premier rendez-vous ne doit pas être polémique », explique Loup. Emener quelqu’un dans un restaurant spécialisé en abats pourrait être risqué, sauf si son choix vise à tester le palais des prétendants. À l’opposé, elle suggère d’éviter les lieux trop communs. Le lieu choisi est l’occasion de montrer à l’autre vos véritables préférences.

Voici quelques suggestions d’endroits charmants pour raviver la passion. Ces endroits, qui ont un certain charme et des alcôves pour vous cacher des regards indiscrets, offrent des plats impeccables préparés par des chefs passionnés à des prix raisonnable pour des moments spéciaux mais pas exorbitants (de 25 à 75 euros).

Biwan : cuisine « kaiseki » et ambiance feutrée

Situé près de la Bourse de commerce, en plein centre de la capitale, le concept store Irasshai offre une expérience de shopping presque comparable à celle du Japon, avec une épicerie regorgeant de produits rares (plus de mille articles). Depuis avril, une table semi-gastronomique a été installée dans le sous-sol de l’établissement. Une salle avec des lumières douces et une décoration austère (murs nus, tables en bois) cache de petits compartiments idéals pour des couples affamés.

Le chef Mitsunori Kozen, qui a une expérience en cuisine de trente-cinq ans entre le Japon et l’Europe, propose un menu largement inspiré de la cuisine kaiseki (saveurs délicates à base de bouillons, d’algues), avec des tarifs plutôt contrôlés compte tenu de la raffinerie de l’établissement : 55 euros pour un menu en cinq temps au dîner, une trentaine d’euros pour le menu déjeuner.

Il vous reste 70.36% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1552
Actualité

Somalie: Morts dans raids chabab radicaux

23 juillet 2024
Les autorités somaliennes et les islamistes radicaux Chabab ont revendiqué des victoires contre l'autre après des raids menés par les islamistes le lundi 22 juillet sur des bases militaires dans…
example 1551
Actualité

Suspect radicalisé arrêté pour agression taxi

23 juillet 2024
Lundi 22 juillet, à Paris, un individu de 30 ans, connu pour ses convictions islamistes radicales, a été inculpé suite à l'agression d'un chauffeur de taxi près du Mans. Les…