×
google news

Pacte de défense Philippines-Japon signé

Dans un climat de tension, un pacte de défense crucial a été signé le lundi 8 juillet entre les Philippines et le Japon. Ce nouvel accord facilitera le déploiement de forces militaires entre les deux pays pour des objectifs d’entrainement et de missions militaires, dans le but de solidifier leur alliance face à l’influence grandissante de la Chine.

Gilberto Teodoro, le secrétaire de la Défense philippin, et Yoko Kamikawa, la ministre japonaise des Affaires étrangères, ont signé l’accord d’accès mutuel lors d’une cérémonie qui a eu lieu au palais présidentiel de Manille, comme indiqué par Cheloy Garafil, la secrétaire à la communication de la présidence. Depuis novembre, le Japon a été en pourparlers pour ce pacte bilatéral de défense.

Ces deux nations sont de vieux alliés des Etats-Unis qui ont renforcé leurs liens avec l’Australie. Manille a déjà établi des accords similaires avec Canberra et Washington, et envisage de conclure un nouvel accord avec la France. Le mois précédent, la Chine a critiqué les Etats-Unis pour leur volonté de créer une « version Asie-Pacifique de l’OTAN » afin de garder leur suprématie dans la région.

L’accord est signé alors que les tensions autour de Taiwan et en mer de Chine méridionale sont élevées, alimentant les craintes d’un conflit plus large impliquant potentiellement les Etats-Unis, alliés des Philippines. Les derniers mois ont vu une augmentation des incidents entre navires chinois et philippins en mer de Chine méridionale, une zone contestée par les deux nations.

Conflits en mer de Chine.

L’incident le plus sévère a eu lieu le 17 juin, lorsque des gardes-côtes chinois armés de lames, de matraques et d’une hache ont pris d’assaut trois vaisseaux de la marine philippine en train d’approvisionner des troupes philippines à bord d’un navire militaire échoué sur l’atoll de Second Thomas. Un marin philippin a été amputé de son pouce. Par ailleurs, les relations entre Tokyo et Pékin sont tendues à propos des îles contestées que le Japon contrôle en mer de Chine orientale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Japon a envahi les Philippines. Cependant, depuis lors, les deux nations ont resserré leurs liens sur le plan économique et, plus récemment, pour faire face à la montée en puissance de la Chine. Tokyo est l’un des principales sources d’équipements de sécurité pour les Philippines, fournissant des vaisseaux de patrouille pour la garde-côtière philippine et des systèmes de radars de surveillance pour ses côtes. Le Japon a conclu des accords d’accès mutuels similaires avec le Royaume-Uni et l’Australie ces dernières années.

Les Philippines se trouvent au centre de la stratégie américaine de tissage d’alliances, grâce à leur position en mer de Chine méridionale et leur proximité avec Taïwan, que la Chine considère comme faisant partie de son territoire. Pékin a accru sa pression, tant sur le plan diplomatique que militaire, autour de l’île autonome en dépêchant régulièrement des avions et des navires à ses abords.

En cas de conflit, le soutien de Manille serait essentiel pour les États-Unis. Les dirigeants japonais, philippins et américains ont tenu leur premier sommet trilatéral en avril pour consolider leur coopération en matière de défense à Washington.

Après des exercices militaires collectifs orchestrés par Manille en mer de Chine méridionale, auxquels les États-Unis, le Japon et l’Australie ont participé, ce sommet a été organisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1082
Actualité

Risques de baignade en eau non autorisée

16 juillet 2024
La question se pose de savoir si le débit et la qualité des eaux de la Seine seront suffisants pour permettre aux athlètes de nager pendant les Jeux olympiques et…