×
google news

« Origine de la chanson raciste réappropriée »

« Je ne partirai pas », une chanson interprétée par une voix synthétique propagée sur diverses plateformes de réseaux sociaux, a généré des millions de vues sur X, TikTok, YouTube et Facebook. La chanson, aux propos racistes et en faveur du Rassemblement national, a été relayée par plusieurs figures de l’extrême droite, dont Eric Zemmour, Gilbert Collard (dont la vidéo a depuis été supprimée de sa page) et le média Frontières. SOS-Racisme, parmi les organisations qui se sont plaintes de l’incitation à la haine que contient la chanson, a déclaré le mercredi 26 juin que ces propos inacceptables devraient être immédiatement retirés de toutes les plateformes numériques.

En réponse, les principales plateformes ont commencé à retirer le contenu. Sur TikTok, les vidéos les plus vues contenant la chanson ont été supprimées et la plateforme a confirmé son plan pour la bannir. Cependant, il a été noté que le morceau étant toujours disponible sur TikTok. Sur YouTube, la vidéo la plus visionnée a été supprimée suite à une plainte de France Télévisions pour violation de droits d’auteur. La vidéo contenait des images d’un reportage de France 2 sur les procédures d’expulsion. Cependant, sur Twitter, la chanson semble toujours circuler librement.

ClaudiaMariani2a, qui a une base de 16 000 abonnés sur TikTok, a été active en ligne depuis le 21 juin. Elle a recours à l’intelligence artificielle générative pour propager des messages racistes. Dans l’une de ses premières vidéos TikTok publiée en août 2023, ClaudiaMariani2a utilise l’humour comme moyen de traiter des problèmes du quotidien. Connue sous le nom de « Grazy-Girl », elle a réussi à construire une petite communauté au sein des médias sociaux en un an.

La vidéo de la chanteuse est accompagnée d’une mention de « la chanson à succès de l’été 2024 ». Ses œuvres affichent des commentaires racistes, une fixation sur l’islam, et mettent en avant son identité corse.

L’audience de Grazy-Girl semble être principalement composée de sympathisants de l’extrême droite. Ces derniers ont aidé à propager sa chanson sur différents réseaux sociaux. Les personnes populaires de l’extrême droite qui parlent anglais, espagnol ou polonais ont également partagé la chanson à l’international, générant plusieurs millions de vues.

Mila Orriols, une victime de harcèlement de 2020 pour ses propos critiques sur l’islam, s’est rapprochée de l’extrême droite et a indiqué qu’elle prévoyait de sortir sa propre version de la chanson. L’annonce a été vue 1,6 million de fois sur X.

Le titre « Je partira pas » fait référence à l’appel d’un homme filmé dans un avion, décrit comme un Algérien expulsé de France. Depuis 2017, cette séquence est disponible en ligne et a déjà été l’objet de moqueries. Pour illustrer, fin 2023, ClaudiaMariani2a avait publié plusieurs clips musicaux basés sur cette requête.

Cela rappelle un autre phénomène viral d’Allemagne : une vidéo de jeunes célébrant en chantant « Ausländer raus! » (les étrangers dehors!) sur la mélodie de L’Amour toujours du DJ italien Gigi D’Agostino. À partir de mai, cette vidéo a été massivement partagée, atteignant même au-delà des frontières allemandes. On l’a entendu en France dans les rues d’Albi lors de la Fête de la musique. Notamment, le jeudi, le maire de Rouen a interdit une soirée nommée « Ausländer raus » organisée dans un bar identitaire de la ville.

Inévitablement, tout phénomène viral suscite des réactions. Pour la chanson « Je partira pas », une autre vidéo a répondu, sur une autre musique mais toujours via une voix synthétique : « Wallah on restera, désolé Bardella (…) dans ce pays on a tout reconstruit, on a changé toute votre vie, on travaille on cotise on paie nos impôts, les étrangers ont porté votre fardeau. » Par contre, cette dernière a bénéficié d’une visibilité nettement moindre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 959
Actualité

« La chenille : symbole du vivre-ensemble »

14 juillet 2024
Le dimanche 7 juillet à midi, une scène inhabituelle a eu lieu dans un wagon du métro de Paris : des passagers énergiques ont improvisé une chenille, manœuvrant entre leurs…
example 957
Actualité

« Savoir sur Thomas Crooks, attaquant Trump »

14 juillet 2024
Le samedi 13 juillet, peu après 18 heures (minuit à Paris), une tentative d'assassinat a visé l'ex-chef d'état américain, Donald Trump, lors d'un rassemblement public à Butler, en Pennsylvanie, près…
example 954
Actualité

Le défi de la mémoire d’Hugo Pratt

14 juillet 2024
Alors que les discours et applaudissements sur le thème de la bande dessinée résonnent dans le gigantesque hall du Centre Georges-Pompidou, Silvina Pratt se fraye un chemin à travers la…