×
google news

« École polonaise obligatoire pour réfugiés ukrainiens »

La décision est maintenant officielle : suite à de nombreuses annonces par le gouvernement polonais, il est désormais obligatoire pour les jeunes réfugiés ukrainiens en âge scolaire de s’inscrire dans une école polonaise à partir du premier septembre. Un amendement, en rapport avec l’accueil des Ukrainiens ayant fui l’agression russe pour s’installer en Pologne, a été publié dans le bulletin officiel polonais le 11 juin. Dès juin 2025, l’octroi des allocations familiales (800 zlotys, soit 185 euros par mois) sera conditionné à l’inscription des enfants à l’école.

Il existe toutefois quelques exceptions. Les élèves qui passeront l’équivalent du baccalauréat en 2025 pourront rester en marge du système polonais. De la même manière, ceux qui passeront un examen à l’issue de leur huitième année (à l’âge de 13 ou 14 ans) dans le système polonais ne seront pas contraints de passer l’examen de polonais.

Depuis l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février 2022, les autorités polonaises avaient permis aux parents ukrainiens de laisser leurs enfants suivre le curriculum scolaire ukrainien en ligne. Cependant, cette initiative, unique en son genre au sein de l’Union européenne, a été critiquée par des experts qui s’inquiétaient des conséquences pour ces jeunes qui risquaient de décrocher et de ne bénéficier d’aucun suivi.

La vice-ministre de l’éducation, Joanna Mucha, a déclaré lors d’une conférence de presse le 12 juin qu’il était question d’intégration plutôt que de polonisation. Elle a signalé que le nombre d’enfants qui ne fréquentent pas l’école polonaise est estimé à 150 000, mais elle pense qu’ils sont probablement moitié moins. Le Centre pour l’éducation civique, une ONG polonaise dédiée à l’éducation, a corroboré ces chiffres à Le Monde, indiquant que le total d’enfants ukrainiens qui ne sont pas dans le système éducatif polonais se situe entre 20 000 et 100 000. Cette ONG a ajouté que près de 135 000 élèves réfugiés de la guerre ukrainienne vont à l’école polonaise.

Oleksandr Pestrykov, directeur du plaidoyer à la Maison ukrainienne de Varsovie, une fondation dédiée à l’aide aux Ukrainiens en Pologne, a ajouté son approbation à la décision d’intégrer les enfants ukrainiens dans le système éducatif polonais. Il a décrit la situation des enfants ukrainiens qui ne fréquentent que des cours en ligne depuis quatre ans à cause du Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Pestrykov a toutefois exprimé des regrets que cette décision soit liée aux allocations familiales, alors qu’elles ne sont pas pour les citoyens d’autres pays. Il a souligné le besoin de soutien psychologique pour ces élèves.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1002
Actualité

« Promesses de retour à la Seine, JO 2024 »

15 juillet 2024
La date précise du premier bain n'est pas particulièrement pertinente. Il devait sans doute se produire un dimanche en fin juin. Cependant, l'absence persistante de l'été et les forts courants…
example 1001
Actualité

« Guerre Ukraine: 70K soldats russes neutralisés »

15 juillet 2024
Minh Dréan, Pierre Bouvier, Cécile Bouanchaud, Anna Villechenon, Glenn Cloarec et Agnès Gautheron sont parmi les animateurs de ce direct. Consultez tous nos articles, analyses et reportages sur le conflit…
example 997
Actualité

« Tensions estivales aux urgences dégradées »

15 juillet 2024
Agnès Ricard-Hibon, représentante du syndicat SAMU-Urgences de France, souligne qu'il y a peu de progrès qui ont été faits dans le domaine de la santé depuis l'été dernier. Les ressources…
example 996
Actualité

« Métaux toxiques trouvés dans tampons »

15 juillet 2024
Aux Etats-Unis, plus de 34 millions de femmes optent pour l'utilisation de tampons en tant que protection hygiénique. Cependant, il y a un manque significatif d'investigations scientifiques concernant la composition…