×
google news

« Liban : pas un autre Gaza, insiste l’ONU »

Au cours de la nuit entre jeudi et vendredi, le Hezbollah libanais et Israël ont participé à une autre série de tirs à travers la frontière. Cet échange fait suite à une montée en puissance de l’animosité verbale entre les deux parties. L’armée israélienne a annoncé avoir attrapé un « objectif aérien » qui a été lancé du Liban, et les médias locaux ont signalé des attaques israéliennes dans le sud du Liban.

Le Hezbollah, jeudi, a revendiqué plusieurs attaques, notamment l’envoi de « dizaines de roquettes Katioucha » sur une base militaire au nord d’Israël après la mort d’un de leurs soldats lors d’une attaque israélienne au sud du Liban. L’armée israélienne a confirmé qu’elle avait « éliminé » un officier du groupe et a frappé « un site de lancement de missiles terre-air » du Hezbollah, une organisation armée et soutenue par l’Iran.

À Washington, le conseiller à la sécurité nationale israélien, Tzachi Hanegbi, et le ministre israélien des affaires stratégiques, Ron Dermer, ont discuté avec le secrétaire d’État américain, Antony Blinken.

Le secrétaire d’État américain a déclaré l' »importance d’éviter une nouvelle escalade au Liban » par le biais d’une « solution diplomatique qui permettrait aux familles israéliennes et libanaises », déplacées par les tirs croisés à la frontière, « de rentrer chez elles », a déclaré son porte-parole, Matthew Miller.

L’armée d’Israël a récemment confirmé des plans d’opération pour une offensive au Liban, avec la promesse de détruire le Hezbollah en cas de guerre totale, selon les déclarations de son ministre des affaires étrangères, Israël Katz, mardi dernier. En réponse, le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a prononcé un discours provocateur mercredi, menaçant de ne laisser aucun endroit en Israël indemne des missiles et drones du Hezbollah en cas d’agression contre le Liban. Nasrallah a insisté sur le fait qu’en cas de conflit, Israël pourrait s’attendre à une riposte par terre, mer et air, notant que le Hezbollah a reçu de nouvelles armes et dispose de plus de 100 000 combattants prêts à se battre. Suite à cette montée de tensions, Jeanine Hennis-Plasschaert, la coordinatrice spéciale de l’ONU pour le Liban, a exhorté toutes les parties à arrêter les attaques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1071
Actualité

« Police kenyane arrête tueur en série »

16 juillet 2024
A Nairobi, neuf corps défigurés ont été découverts dans une décharge, suite à cela, un "psychopathe tueur en série" a été mis aux arrêts par la police kényane le lundi…
example 1070
Actualité

« Biden confirme débat avec Trump Septembre »

16 juillet 2024
Le live a été animé par plusieurs individus, parmi lesquels Laurent Borredon, Cécile Bouanchaud, Pierre Bouvier, Minh Dréan, Jacky Goldberg, Glenn Cloarec, Solène L’Hénoret, mais aussi Ramzy Bensaadi pour les…