×
google news

Hanouna critique Nouveau Front populaire sur Europe 1

La dernière émission de la saison de « Touche pas à mon poste ! » (« TPMP ») sur C8 a été marquée par les apparitions des ministres Rachida Dati et Gérald Darmanin, d’Eric Ciotti récemment éloigné de la présidence des Républicains (LR), de Sarah Knafo représentante de Reconquête ! à l’UE, ainsi que Sébastien Chenu, vice-président du Rassemblement National (RN). Cyril Hanouna a ensuite repris son rôle d’animateur de manière inattendue le lundi 17 juin sur Europe 1, pour une émission politique quotidiennement diffusée, « On marche sur la tête », mise en place subitement afin de suivre les deux semaines de campagne des élections législatives.

Pour la première émission, Hanouna, qui a déterminé qu’il quitterait le pays en cas de réussite de La France insoumise (LFI) aux législatives, a fixé le cap en acceuillant Robert Ménard, maire d’extrême droite de Béziers (Hérault), Eric Zemmour, leader de Reconquête !, Matthieu Valet, ancien policier et désormais représentant RN à l’UE, et Manuel Valls, qui avait intégré la coalition gouvernementale pour les législatives 2022 sans réussir à se faire élire. Enfin, il ne faut pas omettre Pascal Praud.

L’émission n’a pas hésité à aborder le sujet de « l’apologie du terrorisme ».

L’icône de CNews a fait une brève apparition pour affirmer que les citoyens français ont probablement raison de trouver La France insoumise, un parti politique, plutôt inquiétant et extrémiste en comparaison avec le parti RN, que ces derniers ne jugeraient pas comme extrême droite. Il a également souligné la lassitude des Français face à l’incessant sermonnage. Cela fait notamment écho aux prises de position contre les « extrêmes » et le RN de Kylian Mbappé et Marcus Thuram, deux footballeurs de renom, des attitudes qualifiées de « moralisme bon marché » par Robert Ménard, interrogé par téléphone.

Le but de la journée était de mettre en lumière l’« amalgamation désordonnée » du Nouveau Front populaire (NFP), tel que qualifié par la chroniqueuse Valérie Benaïm. Elle a suivi l’ensemble de cette saga depuis l’émission « TPMP », aux côtés de Géraldine Maillet et Raymond Aabou, tous deux également chroniqueurs sur C8.

Éric Naulleau et Gauthier Le Bret (Cnews), deux journalistes chevronnés, les ont rejoint dans une atmosphère plus sereine que celle à laquelle les téléspectateurs de C8 sont habitués. Ils ont fortement critiqué ceux qui se « voient du côté des bons » mais qui ont manifesté le samedi 15 juin avec des slogans « absolument épouvantables » faisant écho à une certaine « apologie du terrorisme ».

Gauthier Le Bret a noté avec sarcasme que le programme du NFP était une « célébration de la gratuité », tandis que Cyril Hanouna a vivement critiqué leur proposition d’abroger la loi antisquat, une loi qui impose des sanctions sévères aux personnes qui prétendent être propriétaires pour louer des biens qui ne leur appartiennent pas ( « Ça me rend furieux! « ). Manuel Valls a ajouté que le « Nouveau Front Populaire ne peut pas remporter la victoire, alors on les laisse dire tout et n’importe quoi », soulignant que leur programme « détruirait la France ». L’article complet est cependant réservé aux abonnés, avec seulement 33,11% du contenu restant à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 961
Actualité

« Suspect du meurtre de Célya hospitalisé »

14 juillet 2024
Un homme dans la quarantaine, suspecté d'avoir kidnappé et assassiné sa belle-fille de 6 ans, Célya, dans la nuit du 12 au 13 juillet en Seine-Maritime, a été libéré de…
example 959
Actualité

« La chenille : symbole du vivre-ensemble »

14 juillet 2024
Le dimanche 7 juillet à midi, une scène inhabituelle a eu lieu dans un wagon du métro de Paris : des passagers énergiques ont improvisé une chenille, manœuvrant entre leurs…