×
google news

« Projet loi contraception bloqué aux États-Unis »

Mercredi 5 juin, une loi garantissant le droit à la contraception aux États-Unis a été bloquée par les sénateurs républicains. Ce projet, proposé par les démocrates, voulait, entre autres, attirer l’attention sur les pressions actuelles sur l’avortement et les droits de reproduction, à l’approche de l’élection présidentielle.
La loi aurait assuré aux citoyens américains le droit d’obtenir et d’utiliser diverses formes de contraception, comme les préservatifs et les stérilets, et aurait donné aux professionnels de la santé l’autorisation d’en faire la prescription et d’offrir des conseils sans intervention gouvernementale.
Un sondage récent de la Kaiser Family Foundation a révélé qu’un adulte américain sur cinq craint que le droit à la contraception ne soit « menacé et risque d’être supprimé », à cause des restrictions drastiques sur l’avortement mise en place dans différents États conservateurs les deux dernières années.
« Si nous vivions dans un monde idéal, une loi garantissant le droit à la contraception sans interférence des autorités ne serait pas nécessaire. Toutefois, étant donné la erosion actuelle des droits de reproduction en Amérique, elle est absolument essentielle, » a commenté le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.
Lors d’un vote préliminaire, le projet de loi n’a pas pu atteindre le soutien requis de soixante sénateurs (sur un total de cent) pour être étudié. Bien que les démocrates aient une petite majorité au Sénat, ils persistent sur la question des droits de reproduction depuis que la Cour suprême, à majorité conservatrice depuis le mandat de Donald Trump, a aboli le droit à l’avortement en juin 2022.
« Le sentiment de peur lié au droit à la contraception est l’une des conséquences consternantes de cette décision prise par la Cour, » a déclaré Schumer.

Selon le sénateur républicain Tommy Tuberville, « la contraception est facilement accessible à travers les États-Unis et aucun projet n’existe pour influencer ce fait », accusant les démocrates d’instrumentaliser cette problématique pour des raisons politiques.

Face à cela, le président américain Joe Biden a exprimé dans une déclaration que l’opposition républicaine est « inadmissible ». Il s’est engagé à lutter pour améliorer l’accès à « une contraception de qualité à un prix abordable ».

Avant le vote, une sculpture gonflable de six mètres de haut représentant un stérilet était placée devant l’Union Station de Washington par l’association Americans for Contraception.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1280
Actualité

« Accusations US sur dénigrement vaccins chinois »

19 juin 2024
Les Etats-Unis, qui cherchent à gagner du terrain aux Philippines, se sont retrouvés dans une position délicate suite à une enquête de l'agence Reuters divulguée le 14 juin. L'enquête a…
example 1279
Actualité

« Abstinent fervent du ‘sexe lent’ avant mariage »

19 juin 2024
"Es-tu PAM ou non PAM ?" est une question fréquemment posée dans les établissements catholiques de Versailles, dans les Yvelines. L'acronyme mystérieux PAM signifie "Pas Avant le Mariage", exprimant la…
example 1277
Actualité

Alliances partis politiques pour élections législatives

19 juin 2024
La semaine politique historiquement chargée qui a suivi la décision présidentielle de dissoudre l'Assemblée Nationale le 9 juin au soir a été marquée par des événements et des découvertes sans…
example 1274
Actualité

« Guerre de l’eau à Delhi »

19 juin 2024
Des tas de jerricans, bidons et seaux en plastique s'accumulent de chaque côté de la rue principale du camp de Vivekananda, situé à la périphérie du quartier haut de gamme…