×
google news

« Planète bat records température 12 mois »

« Dans un discours important, Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, a souligné la gravité de la crise climatique et l’urgence de prendre des mesures plus audacieuses. Ce discours poignant a été délivré lors de la journée mondiale de l’environnement, le 5 juin, où étaient présents des acteurs politiques, des dirigeants d’entreprises et des membres influents de la société civile au Museum d’histoire naturelle de New York. Guterres a cautionné que l’humanité joue à la roulette russe avec notre planète et que nous sommes le danger même.

Selon les chiffres du Service Copernicus sur le changement climatique (C3S), tous les indicateurs sont alarmants. Ils ont révélé que mai 2024 a été le mois de mai le plus chaud de l’histoire rejaillissant les statistiques globales. Cela suit une tendance inquiétante où chaque mois défonce son record de chaleur pour la douzième fois consécutive depuis juin 2023. L’augmentation de la température globale sur la dernière année a atteint un niveau sans précédent, avec 0,75 °C au-dessus de la moyenne (1991-2020) et 1,63 °C au-dessus de l’ère préindustrielle. Ce n’est que la deuxième fois qu’une telle série de records mensuels est enregistrée, la première étant survenue en 2015-2016. »

Carlo Buontempo, directeur du C3S, n’est pas surpris par le résultat « choquant » de l’étude sur le réchauffement climatique, bien qu’il admette que c’est sans précédent. Malgré la fin éventuelle des mois records, la marque incontestable du changement climatique témoigne d’un réchauffement plus rapide que jamais, sans signes de ralentissement. Une autre étude récente international met en évidence le même constat.

L’augmentation soutenue des émissions de gaz à effet de serre, principalement liées à la combustion d’énergies fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz, ainsi que la déforestation, sont au cœur de ce dérèglement climatique. Il faut ajouter à cela le phénomène naturel d’El Niño qui a amplifié les températures mondiales ces derniers mois. Après avoir commencé en juin 2023 et connu son apogée en décembre, ce phénomène arrive à sa fin.

Ce mélange toxique a engendré une multitude d’événements météorologiques extrêmes à travers le monde, qu’il s’agisse de vagues de chaleur dévastatrices en Inde, au Pakistan et au Mexique, d’inondations au Brésil, de sécheresses en Afrique australe ou de décolorations massives des coraux à l’échelle mondiale. Les détails restants de cet article sont accessibles uniquement aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 836
Actualité

Risque de paralysie en cohabitation France

13 juin 2024
Suite à la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron le dimanche 9 juin, des élections législatives avancées ont été décidées les 30 juin et 7 juillet. Au…
example 835
Actualité

« Incendie Var: Feu accidentel contenu »

13 juin 2024
Selon les premiers résultats de l'enquête établie le mercredi 12 juin, il semblerait que l'incendie le plus grave de l'année en France ait une origine accidentelle. Le feu, qui a…
example 832
Actualité

Hamas demande aux USA pression Israël

13 juin 2024
Ce live a été animé par Marie Slavicek, Anna Villechenon, Romain Del Bello, Gabriel Coutagne, Jean-Philippe Lefief, Charlotte Herzog, Glenn Cloarec, Solène L’Hénoret et Louise Vallée, et les photos ont…