×
google news

Pari Beaumanoir: Reprend Quiksilver, six marques

L’empire Beaumanoir, de France, a récemment étendu sa portée en prenant le contrôle de sept marques de Boardriders, un spécialiste des sports de glisse. Ces marques comprendront Quiksilver, Billabong, Roxy, DC Shoes, Element, RVCA et VonZipper et elles seront sous le contrôle de Beaumanoir pour une période de quinze ans dans une vingtaine de pays à travers l’Europe de l’Ouest, a déclaré la direction du groupe. Bien que ces marques restent la possession du groupe américain Authentic Brands Group, leur gestion sera désormais aux mains du géant breton, Beaumanoir.

Selon l’accord signé le mardi 4 juin, Beaumanoir gérera la conception, la production et la distribution de ces marques en Europe de l’Ouest. Cependant, cette bonne nouvelle a été quelque peu assombrie par un plan de sauvegarde de l’emploi qui conduirait à la suppression de 164 postes au siège de Boardriders à Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques. Cependant, la direction indique qu’une centaine de postes en boutique seront préservés et qu’il n’y a aucun lien entre ce plan et les négociations avec le Groupe Beaumanoir.

En dépit de ces changements, le siège de Boardriders Europe, qui compte 563 employés, restera dans ses locaux d’origine à Saint-Jean-de-Luz et ne sera pas transféré à Saint-Malo, où se trouve le siège de Beaumanoir. Le patron de Beaumanoir a assuré ces derniers.

Jean-François Irigoyen, maire de Saint-Jean de Luz, une commune connue pour son marché du travail dans le domaine de la glisse, considère le rachat des marques comme une nécessaire évolution malgré les difficultés. Depuis plus d’une décennie, l’entreprise a traversé de nombreux plans sociaux, mais n’a jamais réussi à se redresser. Suite à la suppression de 38 emplois en 2013, l’entreprise a ensuite fait face à une restructuration en 2016, et à 136 licenciements en 2019. Récemment, le déficit net de Boardriders a connu une baisse significative, passant de 4 millions d’euros en 2022 à 112 millions d’euros en 2023, selon le site d’information financière Pappers.
Nicolas Foulet, président de Boardriders pour la zone Europe, a déclaré au journal Sud-Ouest que la période entre 2016 et 2023 avait été particulièrement difficile. L’entreprise a dû se recentrer sur elle-même. Toutefois, grâce au groupe Beaumanoir, ils prévoient de réinvestir dans les centres urbains qu’ils avaient quittés précédemment.
Le reste de l’article, qui représente 31,96% du texte total, est uniquement accessible aux personnes abonnées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1736
Economie

Restaurant du village athlètes Paris 2024

25 juin 2024
Sur le pont menant au restaurant du village des athlètes pour les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024, on peut voir environ 200 drapeaux des pays participants. Cela…