×
google news

« Battle bus », folklore électoral britannique

Le véhicule symbolique du parti Labour, connu sous le nom de « bus de combat », arbore une grande inscription « Changement » sur ses côtés. Cet autobus tout rouge, ressemblant à un bus scolaire ou touristique et non au double-decker londonien, a débuté son premier voyage à Uxbridge, dans l’ouest du Grand Londres, le 1er juin sous la direction de Keir Starmer, chef du parti de la gauche britannique. Uxbridge est notamment l’ancienne circonscription de Boris Johnson, toujours dominée par les conservateurs.

Le bus parcourra l’Angleterre, l’Écosse et le Pays de Galles jusqu’aux élections parlementaires britanniques le 4 juillet, parcourant environ 5 000 miles. Le parti travailliste, avec une avance de 20 points dans les sondages, espère reprendre le pouvoir après une absence de quatorze ans.

Le « bus de combat » fait partie du paysage électoral britannique depuis les années 1980. Il a pour but de conduire le leader du parti, ses conseillers et les journalistes au plus près des électeurs. Margaret Thatcher avait utilisé un bus blindé pour se protéger d’éventuels attentats de l’Armée Républicaine Irlandaise en 1983. En 1997, le véhicule de Tony Blair était équipé d’une tribune pour ses discours spontanés.

Keir Starmer possède un réfrigérateur, dont le contenu a été soigneusement examiné par Angela Rayner, son adjointe, sur TikTok. Elle y a trouvé du lait en carton et une laitue parfaitement ronde, en clin d’œil à l’ancienne première ministre Liz Truss. En octobre 2022, sur les médias sociaux, Truss, alors en pleine controverse financière, avait été mise au défi par une simple salade. Le débat portait sur qui craquerait en premier : Liz Truss en démissionnant ou la laitue en se fanant. Ce fut finalement la laitue qui l’emporta.

En ce qui concerne les circonscriptions hautement contestées, lors du référendum sur le Brexit en 2016, les leaders de la campagne pour la sortie de l’UE, avec Boris Johnson en première ligne, n’ont pas hésité à recourir à des approximations pour convaincre les électeurs. Leur bus de campagne rouge proposait d’utiliser les « 350 millions de livres sterling payés chaque semaine à l’Union européenne » pour financer le NHS, le système de santé public britannique. Cependant, aucun de ces engagements des Brexiters n’a été tenu et le NHS n’a pas vu un sou de cet argent.

Le bus de Rishi Sunak, l’actuel premier ministre conservateur, arbore un slogan moins audacieux : « Un plan clair, des actions audacieuses, un avenir sécurisé ». Il est peu probable qu’il y passe beaucoup de temps, préférant voyager en jet privé ou en hélicoptère avec sa femme, Akshata Murty. D’ailleurs, ils sont l’un des couples les plus riches du pays, grâce à la fortune du père de Mme Murty, fondateur de la société de technologie Infosys.

Le reste de l’article est réservé aux abonnés et n’est pas disponible ici.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1424
Actualité

Campagne contre l’AfD allemand intensifie

21 juin 2024
La question de savoir si le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) doit être interdit a été soulevée depuis longtemps. Cependant, les élections européennes ont ravivé cette question. L'AfD…
example 1423
Actualité

Sheinbaum forme gouvernement, rassure marchés mexicains

21 juin 2024
La présidente élue du Mexique, Claudia Sheinbaum, qui assumera ses responsabilités le premier du mois d'octobre, a dévoilé jeudi 20 juin les six premiers noms qui composeront son cabinet. Trois…