×
google news

« Santé positive du Premier ministre slovaque »

Juraj Cintula, le suspect dans l’affaire de la tentative d’assassinat de Robert Fico, le Premier ministre slovaque, a comparu devant le tribunal pénal de Pezinok, situé au nord-est de Bratislava, le samedi 18 mai pour décider s’il serait maintenu en détention provisoire. Cet homme de 71 ans, reconnu par les médias slovaques comme un poète, a tiré sur Fico à cinq reprises mercredi, dont quatre balles l’ont atteint.

L’incident a eu lieu alors que Fico saluait ses supporters à l’issue d’une réunion du gouvernement à Handlova, au centre de la Slovaquie. Fico a ensuite été transporté en hélicoptère à l’hôpital où il a subi une opération chirurgicale de cinq heures.

Fico, leader du parti populistique centriste SMER, occupe son poste depuis que son parti a gagné les élections générales en automne de 2023. Il a subi une autre opération chirurgicale de deux heures vendredi. La ministre de la Santé slovaque, Zuzana Dolinkova, a informé les journalistes le samedi que « l’opération de deux heures d’hier a contribué à un pronostic positif concernant la santé du Premier ministre ».

Le procureur a demandé vendredi que Cintula soit détenu provisoirement après avoir été accusé de tentative de meurtre avec préméditation.

Fico, pendant son quatrième mandat en tant que Premier ministre, a fait campagne pour la paix entre la Russie et l’Ukraine, un pays voisin de la Slovaquie, et pour mettre fin à l’aide militaire à Kiev, ce que son gouvernement a ensuite réalisé.

La tentative d’assassinat a ébranlé ce pays de 5,4 millions de personnes, membre de l’UE et de l’OTAN, déjà fortement polarisé politiquement depuis des années. La présidente sortante pro-occidentale, Zuzana Caputova, et son remplaçant, Peter Pellegrini, un associé de M. Fico qui prendra le relais en juin, ont plaidé auprès de leurs compatriotes slovaques pour qu’ils évitent toute « confrontation » après l’assaut. Ils ont organisé une rencontre de tous les dirigeants des partis du parlement pour mardi, dans le but de démontrer une solidarité suite à l’attaque. Cependant, certains politiciens ont déjà porté des accusations contre leurs opposants, les incriminant pour la tentative d’assassinat.

Robert Kalinak, vice-premier ministre et allié le plus proche de M. Fico, a reproché vendredi aux politiciens de l’opposition et à certains médias d’avoir traité M. Fico de criminel, de dictateur ou de serviteur du président russe Vladimir Poutine avant l’attaque. « Tous ces mensonges sont la raison principale pour laquelle Robert Fico lutte pour sa vie aujourd’hui », a-t-il affirmé dans un message posté sur le site web de la SMER.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 821
Actualité

« Déploiement missiles Tomahawk : escalade Moscou »

12 juillet 2024
Au début des années 1980, Olaf Scholz, un jeune membre du Parti social-démocrate (SPD), s’opposait fermement à l'accroissement de la présence militaire américaine en Allemagne et à l'idée d'Helmut Schmidt,…
example 820
Actualité

« Réseau X accusé de tromperie par l’UE »

12 juillet 2024
La Commission européenne a exprimé son inquiétude le vendredi 12 juillet, concernant la manipulation des utilisateurs par le réseau social X, ainsi que le non-respect des régulations de l'UE. Elle…
example 817
Actualité

Cauet, accusé de viol, reprend activités médiatiques

12 juillet 2024
Le vendredi 12 juillet, le système judiciaire a donné la permission à l'animateur radio Sébastien Cauet - qui fait l’objet d’une mise en examen pour agressions sexuelles - de reprendre…