×
google news

« Démission de l’ambassadeur géorgien, conteste loi »

Gocha Javakhishvili, qui était l’ambassadeur de la Géorgie en France, a déclaré sa démission le jeudi 9 mai en réaction à la réintroduction d’un projet de loi contesté concernant « l’influence étrangère » au Parlement, un mouvement qui a provoqué des manifestations de milliers de géorgiens pendant près d’un mois. Il est le premier officiel géorgien de haut rang à se retirer en guise de contestation. Au cours d’une interview avec Le Monde, le diplomate de 57 ans, qui n’a jamais été affilié à un parti politique, a affirmé qu’il avait pris cette décision pour protéger son « honneur » et exhorte son gouvernement à abandonner ce projet de loi, qui ressemble à une loi russe conçue pour museler la société civile et les médias indépendants et représente une menace pour l’intégration de la Géorgie dans l’Union Européenne.
Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il avait décidé de démissionner, il a répondu que c’était une question de principes et d’honneur. Il a appelé à l’abandon de ce projet de loi et a souligné qu’il ne cherchait pas à s’engager dans des débats politiques ou à gagner des faveurs auprès de l’opposition, étant donné qu’il est un fonctionnaire qui ne favorise aucun parti politique. Il a exprimé sa fierté envers la société civile géorgienne dynamique, affirmant que la catégoriser comme un « agent de l’étranger » est simpliste, car elle joue un rôle crucial pour la démocratie.

Lors de l’introduction initiale de la proposition de loi au parlement en mars 2023, j’avais déjà exprimé mon opposition. Suite aux manifestations publiques, le gouvernement avait décidé de la retirer. Cependant, à son retour, j’étais extrêmement mal à l’aise, spécifiquement lors de mes dialogues avec les représentants de l’Elysée et du Quai d’Orsay. Je leur avais assuré précédemment que le projet avait été mis de côté et que nous ne le reprendrions plus. Mais maintenant, je suis mal à l’aise pour justifier son retour. Cette circonstance m’empêche de promouvoir le message européen de ma nation et me donne l’impression d’être hypocrite, ce qui me rend incapable de continuer mon rôle.

Le 17 avril [lorsque la proposition de loi a été adoptée en première lecture], j’ai rédigé ma lettre de démission au ministère des affaires étrangères. Cependant, en tant que nominé par la présidente, c’est à elle de la signer. Cela devrait arriver très prochainement. Mon départ pourrait inciter à la réflexion ceux qui sont pour cette loi.

Concernant d’autres délégués géorgiens qui envisagent également de démissionner, je n’ai pas discuté avec mes pairs, mais je sais que la majorité sont fortement pro-européens. Malgré que ce n’était pas mon intention, certains pourraient suivre mon exemple, guidé par leur propre conviction.

J’ai patienté un bon moment, en espérant qu’ils prendraient en compte les recommandations de nos partenaires et changeraient d’opinion. Cependant, lors d’une réunion avec une délégation de sénateurs français en Géorgie, lorsque les dirigeants ont soutenu que la loi était innocente pour contrer les « ingérences étrangères », j’ai ressenti leur détermination à la faire passer. Je ne suis pas très confiant, mais je garde l’espoir qu’ils pourraient encore la modifier ou la retirer.

Pour poursuivre la lecture de cet article, dont vous avez déjà lu 55.66%, vous devez être abonné. La partie restante, soit 44.34%, est exclusivement accessible aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1383
Actualité

Projet de réforme audiovisuelle repoussé

23 mai 2024
Le plan de fusion des médias publics soutenu par Rachida Dati, la ministre de la Culture, est en retard. Son évaluation à l'Assemblée nationale a été différée le jeudi 23…
example 1379
Actualité

« Couple sino-russe: pas de divorce imminent »

23 mai 2024
Au cours du printemps 2024, Xi Jinping a réitéré son implication dans le conflit européen, se positionnant clairement du côté de la Russie. Le dirigeant chinois a l'intention d'assurer son…