×
google news

Canicule en Asie: prières, pénuries, incendies

Au cours des dernières semaines, l’Asie a été engloutie par une vague de chaleur excessive, s’étendant de l’Inde aux Philippines, résultant en des décès par coup de soleil et la clôture d’écoles. Des centaines de millions de personnes subissent les effets de cette canicule, obligeant les dirigeants de plusieurs nations à conseiller à leurs citoyens de rester à la maison.

La problématique du dérèglement climatique, exacerbée par les émissions de gaz à effet de serre découlant des activités humaines, intensifie la force, la durée et la fréquence des vagues de chaleur. L’Asie, qui se réchauffe à un rythme plus rapide que la moyenne planétaire, est la région la plus frappée par les désastres reliés aux intempéries, au climat et à l’eau. D’ailleurs, plusieurs pays asiatiques ont éprouvé en 2023 leur année la plus torride jamais documentée, comme le signale l’Organisation météorologique mondiale.

Au Vietnam, températures allant jusqu’à 44 degrés ont été notées et des centaines de records thermiques ont été surpassés. Le pays a vécu trois épisodes de chaleur intense ce mois-ci, comme le rapporte le Centre national de prévision hydrométéorologique dans leurs données divulguées le 3 mai, avec des pics de 44 degrés enregistrés dans deux villes en début de semaine. Ces températures sont à peine moins élevées que le record national jamais enregistré au Vietnam de 44,2 degrés le 7 mai 2023.

Durant le mois d’avril, 102 stations météorologiques ont relevé de nouveaux records de température. Les régions nord et centrale du Vietnam ont été les plus touchées par la canicule, avec des températures moyennes supérieures de 2 à 4 degrés à celles de la même période de 2023. Sept stations ont notifié mardi des températures excédant 43 degrés.

Les effets dramatiques des phénomènes météorologiques extrêmes au Vietnam sont visibles dans la province de Dong Nai, où des poissons sont morts par centaines de milliers dans un réservoir, en raison d’un manque d’eau lié à la canicule et à une gestion déficiente. L’office de météorologie du pays prédit une augmentation des températures de 1,5 à 2,5 degrés par rapport aux années passées pour le mois de mai.

Au Philippines, confrontés à une chaleur extrême, les évêques catholiques ont exhorté les fidèles à prier pour le retour de la pluie et une baisse des températures. Samedi 4 mai, ils ont proposé lors des messes une série de prières spécifiques pour soulager la population de la chaleur, pour la pluie, afin de remplir les réserves en eau qui s’épuisent, irriguer les terres, prévenir pénuries d’eau et d’électricité et assurer les besoins courants en eau.

En raison des températures élevées, le gouvernement a dû fermer de nombreuses écoles depuis lundi, alors que la demande d’électricité est à la hausse, épuisant les réserves énergétiques du pays. Un pic de chaleur de 38,8 degrés a été enregistré à Manille, la capitale, le 27 avril, entraînant la fermeture de plus de 47 000 écoles pendant deux jours.

En Birmanie orientale, qui subit actuellement une vague de chaleur intense, la population des camps de réfugiés souffre d’un manque d’eau. Le conflit civil a déjà rendu ces personnes vulnérables, et maintenant, elles doivent faire face à des températures dépassant 48 degrés dans le centre du pays. La chaleur est si intense que même les montagnes et la forêt de l’État de Kayah n’arrivent plus à la contenir. Les réfugiés ont également peur des attaques aériennes de la junte, en plus des difficultés d’accès à l’eau et des autres restrictions dues au conflit qui a mis la Birmanie à genoux.

Au Népal, un incendie de forêt dévastateur qui a éclaté en périphérie de Katmandou a nécessité l’intervention des pompiers et des résidents locaux pour l’éteindre. Les autorités népalaises sont de plus en plus préoccupées par l’augmentation des incendies de forêt, qui atteignent désormais un niveau « inimaginable ». Les pompiers ont dû travailler toute la nuit de mercredi à jeudi pour lutter contre l’incendie qui a détruit une zone boisée à Lalitpur, dans le sud de la vallée de Katmandou. Cette année à travers tout le pays, plus de 4500 incendies de forêt ont été recensés, soit presque le double de l’année 2023 d’après les données du gouvernement. L’année 2021 détient le record du nombre d’incendies de forêt.

En Thaïlande, un personnage de dessin animé a été utilisé pour attirer la pluie, prima facie, une initiative assez curieuse.

La sécheresse persistante dans la province centrale de Nakhon Sawan en Thaïlande a poussé les habitants du district de Phayuha Khiri à adopter une approche créative pour appeler la pluie. Ils ont utilisé Doraemon, un personnage de chat de bande dessinée japonaise, participant à une procession à travers le village pendant qu’ils étaient aspergés d’eau par des spectateurs. Ce rituel, connu sous le nom de « Hae Nang Meaw » ou « la parade d’une chatte », est une version moderne d’une coutume ancienne de la saison sèche, les miaulements furieux de chats trempés d’eau étant censés déclencher la pluie.

D’autre part, Calcutta, la capitale de l’État du Bengale occidental en Inde, a récemment connu une vague de chaleur extrême, avec des températures atteignant 43 degrés, la plus chaude depuis 1954 selon les statistiques météorologiques locales. Cette vague de chaleur a entravé considérablement l’activité quotidienne dans une grande partie de la ville pendant plusieurs jours.

L’Agence France-Presse a révélé la souffrance intense des animaux due à la canicule. A une échelle alarmante, les cliniques vétérinaires sont inondées de propriétaires d’animaux qui rencontrent des problèmes de saignements de nez, de graves éruptions cutanées et d’autres symptômes associés à l’extrême chaleur. Le vétérinaire Partha Das déclare : « Chaque jour, nous traitons de nombreux cas de coups de chaleur. C’est sans égal. »

Pour les 70 000 chiens sans-abri estimés par les autorités municipales vivant dans les rues de la ville, la situation est véritablement préoccupante. Ils ne sont nourris et soignés que par les riverains. Beaucoup d’entre eux cherchent refuge sous les voitures stationnées et quelques chanceux sont rafraîchis par de l’eau versée par des passants compatissants. Il y a eu des dizaines de cas où des chiens et des chats ont été amenés d’urgence dans des cliniques vétérinaires et sont décédés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1366
Actualité

« Canicule sévère écrase New Delhi, Inde »

23 mai 2024
Les températures dans la capitale indienne, New Delhi, et le nord du pays, fluctuent entre 45 et 47 degrés Celsius, rendant les parcs populaires vides, à l'exception des chiens qui…
example 1363
Actualité

Hôpital Enfants Tours Évite Surchauffe Été

23 mai 2024
Le 23 mai marque un tournant significatif pour Clocheville. Un des quatre systèmes de refroidissement défectueux de l'hôpital pédiatrique de Tours (Indre-et-Loire) devait dès lors être remplacé. Cette nouvelle machine,…