×
google news

« Nouvelle loi anti-LGBT+ en Irak »

Samedi 27 avril, le législateur irakien a mis en place une loi qui pénalise les activités homosexuelles et les transformations de sexe, appliquant des sanctions pouvant atteindre jusqu’à quinze ans d’emprisonnement. Cette décision a remplacé l’ancienne proposition de loi qui envisageait la peine capitale pour ces actes.

Face à cette décision, Amnesty International a exprimé son inquiétude à l’Agence France-Presse (AFP), déclarant cette loi comme une « atteinte aux droits de l’homme essentiels ». Selon l’ONG, ces modifications législatives mettent en danger les Irakiens déjà confrontés à des persécutions constantes dans ce pays conservateur où les minorités sexuelles sont déjà contraintes à la clandestinité.

Ces changements législatifs affectent une loi de 1988 sur la prostitution et ont été adoptés lors d’une séance où 170 des 329 députés ont été présents, d’après une déclaration officielle de la presse parlementaire. Nous avons appris de l’AFP que les nouvelles clauses légales imposent des peines de prison de dix à quinze ans pour les relations homosexuelles et pour les échanges sexuels impliquant des épouses.

La loi interdit de plus « toute organisation promouvant l’homosexualité en Irak », sous peine de prison de sept ans. Par ailleurs, « le changement de sexe sur la base de désirs ou de tendances personnelles » est formellement défendu, avec une peine allant de un à trois ans de prison pour toute personne ou professionnel de santé prenant part à cette transformation. Une sanction similaire est prévue pour tout homme dont le comportement est considéré comme efféminé.

Dans un compte rendu publié en 2022, Human Rights Watch (HRW) a souligné que la communauté LGBT+ en Irak est souvent visée par des groupes armés impunis qui commettent des enlèvements, des agressions sexuelles, de la torture et des meurtres. « L’Irak a codifié dans la loi la discrimination et la violence qui ont été perpétrées sans conséquence contre les membres de la communauté LGBT+ », a fait observer Razaw Salihy, une chercheuse à Amnesty, dans une déclaration à l’AFP.

S’appuyant sur le code pénal de 1969, l’Irak a condamné les individus LGBT+, à l’aide d’une clause qui prévoit « la réclusion à perpétuité ou plusieurs années d’emprisonnement » pour la sodomie.

Raëd Al-Maliki, le législateur qui a proposé les amendements, a admis qu’un vote initialement fixé pour mi-avril a été repoussé pour ne pas « affecter » une visite du premier ministre Mohammed Chia Al-Soudani à Washington. Il a aussi reconnu l’opposition américaine et européenne à la loi, mais a insisté sur le fait que c’est une affaire intérieure et a rejeté toute intrusion extérieure.

Le département d’État américain a exprimé sa « profonde inquiétude » face à cette législation, comme l’a noté son porte-parole, Matthew Miller. Il a regretté que le projet de loi menace les personnes les plus vulnérables de la société irakienne et sape les efforts de réforme économique et politique du gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1379
Actualité

« Couple sino-russe: pas de divorce imminent »

23 mai 2024
Au cours du printemps 2024, Xi Jinping a réitéré son implication dans le conflit européen, se positionnant clairement du côté de la Russie. Le dirigeant chinois a l'intention d'assurer son…
example 1377
Actualité

Rebelles maliens se rapprochent des djihadistes

23 mai 2024
Des questions ont été suscitées concernant une éventuelle collaboration entre les rebelles indépendantistes et les groupes djihadistes au Mali, similaire à ce qui s'était produit au début de la guerre…
example 1376
Actualité

En Inde, le thermomètre a atteint un pic de 47,8°C

23 mai 2024
En raison de la chaleur intense, le gouvernement de New Delhi a décidé de mettre fin prématurément à l'année scolaire et a annoncé des vacances d'été avec effet immédiat, d'après…
example 1375
Actualité

« Diversification et croissance visées par l’ESCP »

23 mai 2024
Ce prochain automne, l'établissement ESCP Business School inaugurera sa nouvelle branche, l'ESCP Extension School. Contrairement à l'école de commerce principale, qui se consacre à la préparation des étudiants pour des…