×
google news

« Fodé Sissoko: Vie Rapide pour Paris 2024 »

Fodé Sissoko a patienté un moment pour initier son activité. Stationné au guichet numéro 5 du Leclerc Drive, il attend en vain des paquets de lait non encore débarqués du camion, avec l’arrière de sa voiture ouvert. En regardant la pluie qui tombe, il constate l’heure : 15h44, en ce 11 mars. Tout autour de lui, des ronds-points et des entrepôts dessinent la face moins glamour des achats en ligne, dans la banlieue de Lille. Depuis plusieurs mois, Fodé Sissoko utilise une application de livraisons. Il transporte parfois des fleurs, des vêtements de sport et, comme c’est le cas aujourd’hui, des articles de supermarché. Une fois que le lait arrive, il se met en route vers Marcq-en-Barœul, dans la banlieue nord, pour approvisionner une dame ayant choisi le créneau horaire de 16h à 18h. Situé dans une résidence des années 1960, équipée d’un interphone et d’un portail automatique, il pose les trois sacs volumineux d’épicerie et les paquets devant la cliente. Alors, le paiement est déclenché : 6,90 la course. Voilà comment Fodé Sissoko parvient à joindre les deux bouts, en mettant à profit les nombreux déplacements en voiture entre ses sessions d’entraînement, ses rendez-vous médicaux et son travail à temps plein dans une entreprise de meubles.

Fodé Sissoko, un sprinteur malien de 27 ans, s’est établi en France en 2018 pour poursuivre son entrainement intensif. En tant que détenteur du record malien du 200 mètres et médaillé d’argent aux derniers Jeux de la francophonie en août 2023, il est considéré comme le meilleur espoir pour le Mali aux Jeux Olympiques de Paris. En 2021, à Tokyo, le Mali était représenté par seulement quatre sportifs, dont aucun n’a atteint les demi-finales. Cette année, à Paris, l’équipe de football junior malienne et quelques autres athlètes devraient représenter le pays – y compris Fodé Sissoko.

Cependant, pour se qualifier, Sissoko doit atteindre un certain standard fixé par la Fédération Internationale d’Athlétisme avant le 30 juin. Ceci nécessite qu’il coure sa distance préférée, le 200 mètres, en moins de 20 secondes et 16 centièmes. Malheureusement, lors des Jeux Africains à Accra (Ghana) le 21 mars, sa performance n’était pas à la hauteur, atteignant seulement 21 secondes 36 centièmes.

Si Sissoko ne peut pas améliorer son temps, le Mali a la possibilité de le sélectionner sur la base des « quotas d’universalité », un règlement olympique qui permet à un pays sans athlète qualifié d’envoyer son athlète le mieux classé pour trois épreuves spécifiques – le 100 mètres, le 800 mètres et le marathon. Si cela devait arriver, Sissoko devra renoncer au 200 mètres en faveur du 100 mètres.

Cet article n’est pas fini. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1594
Actualité

Manifestations en Arménie contre premier ministre

27 mai 2024
La contestation en Arménie concernant la cession de terrains à l'Azerbaïdjan, qui a débuté le mois dernier, persiste. Le 26 mai, un rassemblement notable a eu lieu à Erevan, la…
example 1592
Actualité

« Cinq cafés-vélos en France, Belgique »

27 mai 2024
Que vous soyez tout crotté du coureur ou marchant avec un ordinateur sous le bras, vous serez toujours accueilli avec bonheur dans un café-vélo. Ces endroits chaleureux sont très appréciés…
example 1591
Actualité

« Pilotes de ligne: casser l’accessibilité »

27 mai 2024
Ma première expérience de vol en avion a eu lieu avec mon père, lui-même détenteur d'une licence de pilote privé, lorsque j'avais cinq ans. J'ai passé une grande partie de…