×
google news

Letta, ex-Premier italien, vise Sciences Po

La candidature de l’ex-premier ministre italien pour diriger Sciences Po à Paris a récemment fait surface. Enrico Letta a exprimé son désir d’assumer la direction de l’école renommée de la rue Saint-Guillaume au cours des dernières semaines. Ce développement inédit pourrait indiquer une évolution vers une direction étrangère pour l’établissement français, créé en 1871 pour renforcer l’élite locale. La direction de Sciences Po a été principalement occupée par des énarques depuis les années 90. En dépit de cela, l’école n’oppose aucune règle à l’acceptation de directions étrangères. Sciences Po, tout en préparant principalement les hauts fonctionnaires, jouit d’une population étudiante dont la moitié provient de pays étrangers, principalement les États-Unis, l’Allemagne et l’Italie. Originaire de Toscane et ayant passé une partie de son enfance à Strasbourg, Letta a été deux fois ministre et membre du Parlement européen. Son rêve d’une « union politique européenne » peut être lié à son expérience précoce en dehors de l’Italie. C’est justement il y a dix ans qu’il a cessé d’être premier ministre italien, déstabilisé par son rival, Matteo Renzi.

Enrico Letta, président de l’institut Jacques Delors à Paris, prévoit une tournée en Europe et aux États-Unis pour soutenir son rapport « Much More Than a Market » (bien plus qu’un marché), qui vise à actualiser le marché unique européen. Ce rapport a récemment été présenté à Bruxelles aux dirigeants d’États et de gouvernements ainsi qu’à de nombreux médias du continent. Pour répondre rapidement aux défis posés par les États-Unis ou la Chine, Letta recommande que l’Europe à 27 finance sa transition écologique avec des ressources privées et publiques et instaure une cinquième liberté pour la recherche, l’innovation et l’éducation.

Enrico Letta est familier avec la rue Saint-Guillaume à Paris, ayant présidé l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po (PSIA) pendant six ans (2014-2021). Il avait l’ambition d’attirer les plus grands leaders du monde et encourageait l’esprit de créativité, à l’image de Mario Draghi qui a inondé l’Europe de billets pour sauver la zone euro. Letta a qualifié son séjour à Sciences Po comme l’un des choix les plus judicieux de sa vie et même un choix de coeur. En mars 2021, il est retourné à la présidence du Parti démocrate.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1294
Actualité

Parti de Macky Sall, avenir incertain au Sénégal

22 mai 2024
Peut-on envisager la survie de l'Alliance pour la République (APR) sans Macky Sall, son initiateur en 2008 ? Depuis la perte du 14 mars, l'ancien président s'est retiré à Marrakech.…
example 1292
Actualité

« Résumé Mardi: Guerre en Ukraine Direct »

22 mai 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes dont Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Solène L’Hénoret et Audrey Delaporte qui a pris des photos. Nous avons une série d'articles,…