×
google news

« Metoohopital: Fin Silence et Impunité Inacceptables »

Des moments cruciaux se présentent, où subitement le monde que nous connaissons semble trembler à ses fondations et chanceler sous nos pieds. Cela se passe actuellement dans les hôpitaux. En quelques jours, grâce à l’audace de quelques-uns, le dialogue commence à s’ouvrir. Le hashtag #metoohopital a rapidement pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux, provoquant une vague de témoignages.

Il était de notoriété publique que les hôpitaux et leur culture de sexisme et de discrimination étaient ancrés. Pendant des années, sous l’apparence culturelle de « carabines », des tentatives étaient faites pour dissimuler ce qui ne pouvait être nommé. Commentaires salaces, regards persistants, avances inappropriées dans un coin de couloir ou d’ascenseur, mains baladeuses dans les salles d’opération, réponses acerbes à celles qui les refusent, ainsi que des violences à la fois morales et physiques.

Surtout, ce manteau épais et douloureux de silence, ultime ligne de défense du déni. La peur des répercussions sur sa carrière, le repli sur soi, la normalisation de ces comportements, l’impunité souvent observée, continuait d’entretenir ce silence.

En 2020, l’association Donner des elles à la Santé dénonçait déjà, en cohérence avec la lutte majeure du quinquennat pour l’égalité entre les femmes et les hommes, ces médecins et ces infirmières, rendues invisibles et réduites au silence, face à l’incapacité de rendre la parole libre.

Il a fallu patienter quatre années supplémentaires. Quatre ans de rictus discrets. Quatre ans durant lesquels on justifiait la conduite de ceux qui se donnaient tous les droits, sous prétexte de cette « culture » médicale, relique des salles de garde. Quatre ans à essayer de briser le silence, pour que cet hôpital qui nous a éduquées, dont nous connaissons aussi bien les défauts que les atouts, que nous respectons et pour lequel nous luttons chaque jour, ne continue pas d’être le dernier rempart du sexisme, une autre « grande muette » en retard sur tous les fronts, critiquée par ceux qui croient en l’égalité comme puissance de performance, de progrès médical et d’amélioration du soin des plus défavorisés.

Un challenge constant

Quatre années durant lesquelles nous n’avons jamais remis en question la validité de notre lutte, observant soigneusement, d’une année à l’autre, le lent changement de cette réalité. Quatre ans à mettre en avant, à sensibiliser et à persuader. En résultat, de plus en plus d’alliés, tant au niveau de la direction de l’hôpital qu’au sommet de l’Etat.

Malgré la sincérité et la détermination des institutions, le processus pour sanctionner les responsables, surtout quand ils sont médecins, est parsemé de nombreuses étapes laborieuses, compliquées, dont le résultat est loin d’être garanti. Mener des enquêtes sur ce genre de violences reste ardu : il faut recueillir des témoignages, revenir sur des faits, c’est la parole de l’un contre celle de l’autre.

Vous avez encore 49,5% de cet article à lire. La suite est disponible pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1537
Actualité

Remaniement surprise en Tunisie: Ministre écarté

26 mai 2024
Le chef d'État tunisien, Kais Saïed, a surpris tout le monde en opérant un remaniement gouvernemental inattendu ce samedi 25 mai. Un communiqué de la présidence tunisienne, publié sans justification,…
example 1535
Actualité

« Le chien, le nouvel enfant familial »

26 mai 2024
"« Prenez soin de notre bébé, il risque surement de se mettre à pleurer. Voici son jouet préféré... », ce sont les consignes que reçoit habituellement Laetitia Lacote, âgée de…