×
google news

« Contamination des messages pros par exclamations »

La preuve incontestable de notre transition vers le célèbre « monde d’après » est l’explosion miraculeuse de l’utilisation des points d’exclamation dans les courriels professionnels et les discussions sur les messageries d’entreprise. Autrefois, quand nous étions dans le « monde d’avant », les échanges professionnels ressemblaient à des actes notariés sans chaleur, et personne n’aurait imaginé émailler leurs annonces de routine telles que « réunion à 11 heures » avec des points d’exclamation, comme s’ils criaient leur victoire à l’EuroMillions. Cela dit, jetez un coup d’œil à votre boîte mail et vous remarquerez : « Génial, je t’adresse le mémo !! », « L’agrafeuse est dans le quatrième tiroir en partant du bas !!! » Aujourd’hui, même la conversation la plus ordinaire est parsemée d’un feu d’artifice de points d’exclamation.

Ce symbole typographique, qui avait pour but de mettre en relief l’unicité du message ou l’intensité des émotions associées (jusqu’au XVIIIème siècle, il était appelé point d’admiration), est maintenant employé à toutes les sauces, passant rapidement d’une utilisation modérée à une invasion que les anglo-saxons nomment « bangorrhée » (répétition destinée à donner plus de « bang », de force). Tellement que, discrètement, une nouvelle norme s’est imposée au cœur exubérant de la communication d’entreprise : si vous n’utilisez pas des points d’exclamation à tout bout de champ, vous pouvez rapidement être perçu comme une personne froide, distante, voire de mauvaise humeur.

L’épidémie dont on parle indique une invasion du langage professionnel par le jargon des SMS et des réseaux sociaux. Le « parlécrit », nom donné à cette pratique répandue sur ces plateformes, est un style hybride combinant des caractéristiques de l’écrit et de l’oral, même si les mots sont tapés sur un clavier. Par conséquent, le sourire généralement utilisé pour exprimer le plaisir lors d’une discussion en personne est substitué par un point d’exclamation et/ou des émojis dans les communications à distance.

Des variations sociales en constante évolution

Une division typographique émerge entre différentes générations autour de cette pratique. Alors que la génération du baby-boom considérera l’utilisation excessive de « ! » comme l’expression d’un enthousiasme artificiel, les jeunes y voient plutôt un moyen de dynamiser leurs messages et de souligner leur sincérité. Dans le jargon des SMS, l’utilisation d’un simple point pourrait laisser les jeunes penser qu’il y a manque de sincérité dans la conversation, comme l’a révélé une recherche publiée en 2016 dans la revue Computers in Human Behavior. La ponctuation porte de nos jours un ensemble de valeurs sociales évolutives qui doivent être prises en compte pour ne pas paraître faux ou insincère.

La lecture complète de l’article est réservée aux abonnés et il reste 22.04% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1292
Actualité

« Résumé Mardi: Guerre en Ukraine Direct »

22 mai 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes dont Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Solène L’Hénoret et Audrey Delaporte qui a pris des photos. Nous avons une série d'articles,…
example 1284
Actualité

Crise climatique: Jugement historique tribunal maritime

21 mai 2024
La crise climatique impactant les petites îles a été reconnue, marquant une avancée significative dans la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation des océans. La juridiction internationale du…