×
google news

« Survivants devenus adultes du Rwanda actuel »

Réviser le texte original et le réécrire : « Tous sont obligés de mourir. Le génocide infanticide au Rwanda en 1994 », par Violaine Baraduc, et une sélection d’autres publications
Critique. « Hewa Rwanda. Lettre à ceux qui ne sont plus », de Dorcy Rugamba
Conversation. « Après les averses d’avril », par Isabelle Darras
« Après les averses d’avril », d’Isabelle Darras, Bayard, « Récits », 272 pages, 19 €.
Isabelle Darras, journaliste, scénariste et autrice de littérature jeunesse, a consacré une grande partie de sa carrière à raconter le génocide des Tutsi en 1994. Cependant, jusqu’à présent, elle n’a jamais visité le Rwanda. Elle y est finalement allée pour Après les averses d’avril, une belle narration où elle dépeint le portrait de plusieurs survivants.
Qu’est-ce qui vous a amenée au Rwanda en 2023 ?
Ma vie adulte a commencé l’année du génocide. Juste après l’arrêt des tueries, j’ai eu ma première expérience en journalisme à Goma, dans les camps de réfugiés rwandais du Zaïre [maintenant la République démocratique du Congo]. J’avais 23 ans. Une expérience si intense que j’ai écrit deux romans pour adolescents qui parlent du génocide des Tutsi.

Lors de mon invitation au Salon du livre de Kinshasa l’année dernière, je me suis promis de visiter le Rwanda. J’ai longtemps eu cette envie, mais je souhaitais le faire lorsque j’étais totalement libre et pas seulement en tant que touriste. Mon objectif était de rencontrer des Rwandais qui étaient des enfants ou des adolescents en 1994 et qui ont survécu au génocide. Je me suis reproché d’avoir pris autant de temps avant de faire ce voyage, mais j’ai réalisé que trente ans après le génocide, ce n’était pas trop tard : pour de nombreux survivants, les effets du génocide se font encore ressentir dans leur vie quotidienne.
Mon intention de raconter comment ces survivants sont devenus les citoyens adultes du Rwanda actuel est une forme d’effort de réparation. Malgré les progrès de la France ces dernières années, en particulier en ce qui concerne le soutien qu’elle a autrefois donné à un régime génocidaire, je ressens toujours une indifférence. Ce qui s’est passé au Rwanda dans les années 1990 constitue une partie de l’histoire française – une partie honteuse. Mon livre vise à exprimer : nous ne sommes pas indifférents; nous écoutons et nous croyons vos récits.
Le président Paul Kagame, qui gouverne le pays avec une main forte, est très populaire parmi les survivants. Sur quoi est basée cette popularité ?

Il est surprenant de constater combien les rescapés lui portent une grande considération. Un individu parmi eux m’a fait comprendre qu’il doit sa survie à Paul Kagame. Il est impératif de se souvenir qu’il est à la tête de l’armée [le Front Patriotique Rwandais] qui a mis fin au génocide de manière autonome. De plus, les survivants se sentent en sécurité grâce à lui. Les Tutsi vivaient dans la peur d’être stigmatisés, méprisés, incarcérés ou assassinés, bien avant le génocide pendant plusieurs décennies. Les offenses perpétuées contre les Tutsi n’étaient jamais sanctionnées. Toutefois, ces enfants désormais adultes résident, travaillent et se déplacent avec une tranquillité d’esprit dans un pays paisible.
Il reste encore la moitié de cet article à parcourir. Le reste est disponible uniquement pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1379
Actualité

« Couple sino-russe: pas de divorce imminent »

23 mai 2024
Au cours du printemps 2024, Xi Jinping a réitéré son implication dans le conflit européen, se positionnant clairement du côté de la Russie. Le dirigeant chinois a l'intention d'assurer son…
example 1377
Actualité

Rebelles maliens se rapprochent des djihadistes

23 mai 2024
Des questions ont été suscitées concernant une éventuelle collaboration entre les rebelles indépendantistes et les groupes djihadistes au Mali, similaire à ce qui s'était produit au début de la guerre…
example 1376
Actualité

En Inde, le thermomètre a atteint un pic de 47,8°C

23 mai 2024
En raison de la chaleur intense, le gouvernement de New Delhi a décidé de mettre fin prématurément à l'année scolaire et a annoncé des vacances d'été avec effet immédiat, d'après…
example 1375
Actualité

« Diversification et croissance visées par l’ESCP »

23 mai 2024
Ce prochain automne, l'établissement ESCP Business School inaugurera sa nouvelle branche, l'ESCP Extension School. Contrairement à l'école de commerce principale, qui se consacre à la préparation des étudiants pour des…